Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 07:12

cc2540c5

 

Pourquoi les larmes d'un homme sont-elles considérées comme une faiblesse ?

On inculque souvent dès l'enfance aux petits garçons, que pleurer, c'est un truc de

fille. Comment ensuite pouvoir demander à l'homme de libérer ses émotions...

 

Quelques pensées unisexes


- Quand les larmes coulent, le coeur se met à la fenêtre

- Les larmes c'est comme une rosée qui aide à refleurir

- Les étoiles n'ont leur vrai reflet qu'à travers les larmes

- Il est possible de traverser un océan sans se mouiller, mais il est impossible de traverser la vie sans pleurer.

- La tendresse du coeur, c'est ce que la nature a donné aux hommes en leur accordant les larmes

- Les larmes sincères aident au pardon.

- L'homme qui pleure, est un homme qui ne fera pas pleurer.

 

o0gk0oac.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 00:00

 

 

- J'ai longuement hésité avant de publier cette vidéo insoutenable. Mais la politique de l'autruche n'étant pas la solution, j'ai voulu que l'on sache jusqu'où l'homme peut aller dans l'horreur et la torture. C'est le coeur en lambeau, que j'ai pris ma décision...

Cependant, je ne conseille pas aux âmes sensibles et aux enfants de visionner ces photos. Comment qualifier de telles atrocités ? Les bêtes sauvages tuent pour survivre. L'homme tue pour le plaisir de faire souffrir et d'exercer sa domination sur l'animal.

Afin de venir en aide à tous ces pauvres animaux en détresse, n'hésitez pas à signaler à la gendarmerie, à la SPA ou aux Associations de défense animale, tous les mauvais traitements dont vous êtes témoin.

J'ai honte d'appartenir à l'espèce, dite "humaine". Je demande sincèrement pardon à tous ces pauvres animaux...

 

 

http://www.spa.asso.fr/

http://www.30millionsdamis.fr/

http://graal-defenseanimale.org/

 

 

8e2d2422.gif


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 06:20

ficpra12002i01.png

 

Les jeux dangereux et les pratiques violentes qui se déroulent au sein des écoles et des établissements scolaires sont inquiétants. 

 

tv_kidsyuki.jpeg

 dessin humoristique, c'est vrai, mais... parlant

image004.jpg

Des jeux vidéos de plus en plus violents

manhunt2.jpg

 

Les jeux d'agression


Les jeux agressifs, quel qu'en soit la forme ont un objectif commun : faire mal.. Nous vivons dans une société violente, où le pouvoir et la domination sont au centre de tout. Certains enfants cherchent à s'affirmer en employant cette violence, par les rackets, vols, agression et trafic en tout genre

Il faut faire la distinction entre deux groupes : les instigateurs et les meneurs.  Les timides vont subir les harcèlements, les coups sans oser en parler. Leur souffrance peut aller jusqu'au suicide pour certains, et en laisser d'autres handicapés à vie.

D'autres "jeux" existent, le jeu de la balle ou de la canette, ou celui qui les laisse passer entre ses jambes, reçoit des violents coups de poing.

Le << bullying >>, violences répétitives, une sorte de harcellement sous forme de provocations sexuelles, d'insultes, d'humiliations, de coups. Ou le << happy slapping >>, consistant à filmer une agression qui sera ensuite diffusée sur les réseaux sociaux ou autres...

De nombreux jeux pervers existent avec les conséquences dramatiques que l'on

connait. 


Le jeu du foulard

 

La recherche de sensations fortes et des effets qu'elles engendrent, conduisent certains jeunes à tester les jeux de strangulation, appelés << rêve bleu >>, connus sous le terme << jeu du foulard >>, avec les conséquences dramatiques connues... Avoir le sentiment de déjouer la mort et d'en sortir vainqueur, amène peut-être une sensation de toute puissance ! ...


 Les questions


Elles sont nombreuses. Comment enrayer le phénomène, sans se poser certaines questions. Les mères travaillent toute la journée et rentrent tard épuisées. Le matin les enfants sont déposés très tôt à la crèche, chez la nourrice, ou à l'école.

Beaucoup sont des familles recomposées où l'enfant ne trouve plus sa place. et le nouveau conjoint n'est pas toujours accepté. Des conflits et frustrations peuvent survenir. Certains parents sont démissionnaires faces à une multitude de problème à régler.

Le risque, pour essayer de venir à bout des conflits et d'une certaine culpabilité, est de tout céder à l'enfant. Satisfaire ses moindres désirs, en pensant régler les problèmes, et se donner bonne conscience. C'est un comportement à double tranchant, car il ne supportera plus aucune frustration. Les refus pouvant se transformer en violence gratuite.


Quelques démarches à suivre 

 

Notre société est complexe. Il n'y a pas de solution miracle, simplement signaler aux enseignants, certains agissements et comportements d'élèves.

Ne pas hésiter à déposer plainte à la gendarmerie.

 Enlever l'enfant de l'école lorsque sa vie est en danger, sont des pistes à ne pas négliger.

Devant les drames qui ont engendré certaines affaires de violence à l'école, on ne peut que conseiller, de contacter également les associations, qui pourront très souvent vous aider à entreprendre des démarches et vous apporter un soutien psychologique. 

 

 http://www.violencescolaire.fr/

www.jeuxdangereux.fr

http://www.jeunesviolencesecoute.fr

tel :0 808 807 700

slide01.jpg

Inculquer le respect des autres, la tolérance, le droit à la différence et l'empathie aux enfants dès leur plus jeune âge, semble les fondations nécessaires pour construire leur vie.

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 09:36

2ptt9mo.jpg

      C'est, en Haute-Savoie que j'ai immortalisé l'instant

 

Voler comme un oiseau ! Le rêve de bien des hommes. Ne plus faire qu'un avec les éléments. Sentiment de légèreté, de liberté et parfois de toute puissance... Devenir pour un petit moment, le Dieu des airs et des vents...

 

a45r8tl7.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Photos
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 07:40

8qcor5qh.jpg

 

Les femmes sont sur la terre

Pour tout idéaliser ;

L'univers est un mystère

Que commente leur baiser.

 

C'est l'amour qui pour ceinture,

A l'onde et le firmament,

Et dont toute la nature,

N'est, au fond, que l'ornement.

 

Tout ce qui brille offre à l'âme

Son parfum ou sa couleur ;

Si Dieu n'avait fait la femme,

Il n'aurait pas fait la fleur.

 

A quoi bon vos étincelles,

Bleux saphirs, sans les yeux doux ?

Les diamants, sans les belles,

Ne sont que des cailloux ;

 

Et dans les charmilles vertes,

Les roses dorment debout,

Et sont les bouches ouvertes

Pour ne rien dire du tout.

 

Tout objet qui charme ou rêve

Tient des femmes sa clarté ;

La perle blanche, sans Eve,

Sans toi ma fiere beauté,

 

Ressemblant, tout enlaidie,

A mon amour qui te fuit,

N'est plus que la maladie

D'une bête dans la nuit.

 

Victor Hugo (1802-1885)

(recueil les contemplations)

 

15x3i8g.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 09:20

1269671109 0a7cfc46

 

J'en ris, j'en pleure, j'en pleure de rire. 

 Mon copain Tatave faisait son numéro. Le public applaudissait, entre quelques quolibets...  Devant tant de succès, Tatave en rajoutait.

Cabrioles et sauts périlleux, il se roulait parterre, sans s'inquiéter de l'hilarité de ses deux compères, qui entre deux hoquets, essayaient de lui expliquer :

 - Ta..ta..ta..ve,  tu..tu..tu..as les fe..fe..fe..sses à l'air !

 

 

cirqhop.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Histoires - Poésies pour enfants
commenter cet article
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 05:45

link 

AVT Gustave-Courbet 448

 

Gustave Courbet

 

 

Artiste peintre français


Né le 10 juin 1819 à Ornans - Doubs (25)


Décédé le 31 décembre 1877 à La Tour-de Peilz - Suisse

 

 

 

- Jean Désiré Gustave Courbet a sa légende, dont il ne faut pas être qu'à moitié complice. Le réaliste, l'apôtre du laid, le tombeur de la colonne  Vendôme ne sont qu'un des profiles d'une peinture aussi riche que contradictoire. "Sans idéal ni religion", proclamait-il, mais avant tout, peintre.

Au publicite Francis Way, il déclare : "je peins comme un Dieu", et cet orgueil, souvent moqué, manifeste dans son goût presque narcissique de l'autoportrait, est celui d'un homme à l'extraordinaire métier, dont les ambitions, mêmes confuses, sont toujours sauvées par la réussite picturale.

courbet-atelier-peintre.jpg

Atelier de Gustave Courbet

La part, chez Courbet, de l'atavisme familial et géographique est évidente. Le père, mi-hobereau, mi-paysan, un "culot", synoyme franc-comtois de "chimérique", le grand-père maternel, fidèle aux principes de 1789, la mère, prudente et avisée, expliquent beaucoup de la psychologie complexe du peintre. Quant à Ornans et à la vallée de la Loue, le peintre y trouvera une source continue d'inspiration.

 

courbet_chene1.jpg

      Le chêne de Flagey

- "L'histoire de ce tableau est originale. Il fut vendu aux Etats-Unis, en 1898. Racheté par un collectionneur japonais en 1987, qui fit part de son intention de le revendre. Le Conseil général du Doubs, décida de se porter acquéreur. Le mécénat et les dons privés ont été complétés  par des  subventions du Conseil  général, du Conseil régional, du ministère de la culture et des collectivités de la région. Depuis septembre 2012, le Chêne de Flagey a été classé comme "oeuvre d'intérêt patrimonial majeur" reconnu et protégé en tant que "trésor national". Il ne pourra plus sortir du territoir français"


Sa vocation s'affirme très tôt. Après des études quelconques au petit séminaire d'Ornans, puis à Besançon où il s'initie à la peinture et pratique la lithographie, il va à Paris, en 1840, pour faire son droit, en vérité pour peindre. Ses débuts sont obscurs; on sait qu'il fréquente plusieurs ateliers en élève libre. Mais, s'il échappe au cursus académique, on ne doit assurément pas sous-estimer la formation et la culture du jeune Courbet.

gustave-courbet-la-femme-au-perroquet-copie-1.jpg

La femme au perroquet

Les oeuvres des années 1840-1848, que l'on peut qualifier par leur sujet (Guitarrero, 1845, collection privée) ou par leur manière (L'homme à la pipe, 1846, Musée de Montpellier) de romantique, surprennent par la qualité immédiate du métier, la complexité des influences : italiens, des Venise à Naples, espagnols, nordiques sont les modèles auxquels le peintre se réfère.

85665

Courbet au chien noir

Dans Courbet au chien noir, 1842, petit palais/Paris, l'autorité de la mise en page, l'élégance du contour enfermant l'animal et son maître, la simplicité de l'effet clair-obscur, la clarté enfin du paysage sont d'un peintre svant qui rend autant d'hommages à Bellini, Titien et même Bronzino. Avec un arsenal narratif réduit à l'extrème, Les amants dans la campagne (versions au petit palais et à Lyon sont d'un lyrisme sans fadeur, immédiatement populaire.

courbet-autoportrait.jpg

      L'homme à la pipe

Le peintre s'affirme au salon de 1849. Parmi les sept toiles qu'il envoi, si l'homme à la ceinture de cuir (Louvre), "étude des Vénitiens" comme il est précisé, reste dans la lignée des autoportraits précédents, l'Après-dîner à Ornans (Lille) apporte quelque chose de nouveau. Cette réunion d'amis surprend par son format ; Courbet ose traiter en grand la scène de genre. Aussi bien, l'influence d'un voyage fait en hollande en 1848 a-t-elle été décisive :
"Rembrandt charme les intelligences et il étourdit les imbéciles.Van Ostade, Van Craesbeek me séduisent." Le romancier et critique Champfleury ne s'y trompe pas et égare l'oeuvre "aux grandes assemblées de bourgmestres de Van der Helst". Le rapprochement est à moitié juste (Courbet était plus prêt des peintres monochromes que du brillant de Van der Helst). et le tableau sombre à mal vieilli, mais il sacrait un peintre original, depuis toujours étranger à l'idéalisme ingresque, désormais libéré du romantisme.
courbet-baigneuses.jpg
Les baigneuses
Avec l'enterrement à Ornans (Salon de 1850-51, Louvre), objet de scandale et succès à la fois, la légende de Courbet est formée. Rassemblement de portraits (Les habitants d'Ornans, du maire au fosoyeur), l'Enterrement sidère par sa vérité autant que par son format. Un épisode banal est traité avec le même soin et la même attention psychologique que le Sacre de Napoléon par David. Les réactions sont violentes : "Est-il possible de peindre des gens si affreux" demandent des bourgeois dans un dessin deDaumier. "Accès farouche de misanthropie", "ignobles caricatures inspirant le dégoût et provocant le rire", telles sont les appréciations de la critique.
enterrement-de-Gustave-Courbet.jpg
 L'enterrement à Ornans
Faire vrai ce n'est rien pour être réaliste, c'est faire laid qu'il faut, rime Théodore de Banville. Le contresens que l'oeuvre de Courbet n'allait cesser de susciter est là. En fait, l'enterrement est une page d'humanité où Courbet, avec une attention scrupuleuse et la sympathie d'un "pays", montre comment un village réagit devant la mort. "Est-ce la faute du peintre, dit Champfleury, si les interêts matériels, les égoïsmes sordides, la mesquinerie de province, clouent leurs griffent sur la figure, éteignent les yeux, plissent les fronts" ? Mais Courbet n'a oublié ni l'émotion ni l'affliction vraie et sa comédie humaine est aussi complexe que celle de Balzac, la leçon satirique, le jugement moral sont second ; le réel, en fait, est magnifié, devient vérité générale grâce à la largeur du traitement, à la science du groupement désordonné des assistants, au lyrisme de la couleur : Vélasquez et Hals peuvent être évoqués.
gustave-courbet-autoportrait-desespere
Autoportrait : Le désespéré
Désormais, Courbet est sacré par la critique comme le chef des réalistes aux côtés de Champfleury. Les provocations du personnage, les propos tenus à la brasserie Andler, lieu de réunion du cénacle, expliquent la célébrité tapageuse qui va être celle de l'école. Mais il faut n'accepter qu'avec prudence les appellations. Lorsque Courbet, à l'Exposition internationale de 1855, décidera hardiment d'organiser une présentation séparée de ses oeuvres, il s'expliquera dans la préface de son catalogue : "Le titre de réaliste m'a été imposée, comme on a imposé aux hommes de 1830, le titre de romantiques.Etre à même de traduire les moeurs, les idées, l'aspect de mon époque, selon mon appréciation, en un mot faire de l'art vivant, tel est mon but". Aussi bien Courbet voit-il avant de penser. Les casseurs de pierres (Salon de 1850-51, détruit à Dresle durant la dernière guerre) peinture socialiste selon Proudhon, sont nés d'abord d'une rencontre, d'une vision de misère sur une route : "C'est sans le vouloir, simplement en peignant ce que j'ai vu, que j'ai soulevé ce qu'ils appellent la question sociale".
courbet-apres-dinee.jpg
L'après-dîner
Un "oeil", avait dit Ingres de Courbet, et il semble bien que le goût de peindre  soit premier. Les demoiselles de village (Salon de 1852, Neww York, Metropolitan Muséum) sont bien un sujet social, l'aumône des soeurs du peintre à une gardeuse de vaches, mais l'essentiel pour l'artiste était un problème pictural, celui d'intégrer des personnages dans un site.De même le tableau des Baigneuses (Montpellier), cravaché dit-on par Napoléon III au Salon de 1853, est-il presque détaché du sujet. Quoi de plus académique qu'un nu dans un paysage ? "La vulgatité des formes ne serait rien, c'est la vulgarité et l'inutilité de la pensée qui sont abominables", note Delacroix dans son journal, rejoignant Ingres et annonçant Baudelaire dans une paradoxale mais incompréhensible alliance contre une peinture aussi dédintéressée et "antisurnaturaliste". Les baigneuse furent achetées par Alfres Bruyas, collectionneur sensible et distingué, que tout aurait dû séparer de Courbet, si ce n'est l'amour de la peinture ; La rencontre (Montpellier), admirable tableau de plein air, moqué pour le narcissisme du sujet, est un hommage mérité à un véritable amateur.

 gustave-courbet-femme-nue-et-dormant.jpg

Femme dormant sur son lit

En même temps, sous l'influence de Proudhon, comme poussé par sa propre réputation, Courbet se convainc qu'il est un peintre socialiste et se dit avoir participé à la rédaction du Principe de l'art et de sa destination sociale (1865), qui propose une nouvelle lecture de son oeuvre : ainsi la nudité déformée des Baigneuses, devient un avertissement des dangers de la vie paresseuse et débilitante de la bourgeoisie ; Les demoiselles des bords de Seine (Salon de 1857, Petit Palais) sont une image de l'univers triste du luxe.

 

L'Atelier du peintre, "allégorie réelle, intérieur de mon atelier, déterminant sept années de ma vie artistique" (exposition de 1885, Louvre) est une ambitieuse synthèse de l'idéologie de courbet. L'échec relatif vient de ce que la transcription symbolique reste confuse  et que l'on est surtout sensible à des "morceaux", comme celui de la femme nue qui regarde Courbet peindre. Le retour de la conférence (Salon de 1863, détruit) lourde sortie, qui montre des curés en goguette après un bon dîner, est trop picaresque pour être réaliste : la volonté de satire empêche ici la réussite franche.

 les_dormeuses.jpg

Les dormeuses

Paradoxalement, Courbet triomphe avec les tableaux sans "problèmes". La femme au perroquet (New york, Metropolitan Muséum) appelle pour Jules Antoine Castagnary la comparaison avec Titien, tandis que les troublantes Dormeuses (1866, Petit Palais) et L'origine du monde, savent séduire l'ambassadeur de Turquie Khalil Bey, acheteur du Bain turc d'Ingres. Le combat des cerfs, La remise des chevreuils (1861 et 1866, Louvre), l'Hallali du cerf (1867, Besançon) valent à courbet ses francs succès populaires. Il y montre tout son savoir de la nature et des animaux, confirmé par des séjours dans les forêts germaniques, avec une verve et une facilité quelquefois un peu lâchées.

 

Le peintre à succès mérite alors la légion d'honneur, que le socialiste olympien n'hésite pas à refuser. La guerre de 1870, les événements de la Commune vont bouleverser le cours de la vie de Courbet Président de la commission nommée par les artistes pour veiller à la conservation des musées et richesses d'art, il joue le rôle d'un directeur des beaux-arts. Il se signale avec la pétition du 14 septembre 1870 demandant le déboulonnage de la colonne Vendôme, "monument dénué de toute valeur artistique, tendant à perpétuer par son expression les idées de guerre et de conquêtes que réprouve le sentiment d'une nation républicaine" ; il est présent lorsqu'on abat la Colonne le 16 mai 1871. Après l'effondrement de la Commune, Courbet le "révolutionnaire" est arrêté et traduit en conseil de guerre. Condamné à six mois de prison, il purge sa peine à Sainte-Pélagie.

 Gustave_Courbet_-_Nature_morte-_pommes_et_poires.jpg

Nature morte

 

Là, le peintre donne certains de ses tableaux les plus savoureux de texture, en particulier une série de natures mortes aux fruits, ou peint de mémoire marines et paysages avec un dépouillement et un amour qui émeuvent. La suite de sa vie est marquée par le souci de ses dettes ; on le refuse au salon de mai 1873 ; lorsque l'Assemblée adopte le projet de reconstruction de la colonne Vendôme et que Courbet est rendu solidaire des frais, il doit s'exiler en Suisse. La vente judiciare l'accable, et il meurt le 31 décembre. " Ne le plaignons pas, il a traversé les grands courants, il a entendu battre comme des coups de canon le coeur d'un peuple et il a fini en pleine nature, aux milieu des arbres", dira en guise d'oraison funèbre cet autre réfractaire que fut Jules Vallès.

 

tombe-de-Gustave-Courbet.jpg

Tombe de Gustave Courbet

 

Gustave Courbet décéda le 31/12/1877, à La-Tour-de-Peilz (Suisse). Sa dépouille fut transféré à Ornans en 1919. Par solidarité avec ses compatriotes exilés de la Commune de Paris. Il refusa de retourner en France,  avant une armistice générale.

 

images--6-.jpg

 

 

Adresse du Musée Gustave Courbet:

Place Robert Fernier

25290 Ornans

 

Tel pour renseignements : 08.99.02.14.34

Tel Musée : 03.81.62.49.58

 

Site internet

 www.musee-courbet.com

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Biographie
commenter cet article
10 mars 2014 1 10 /03 /mars /2014 00:00

 

images-225.jpg

 

A mon retour de vacances, j'ai eu l'heureuse surprise de découvrir dans mon jardin, mon camélia recouvert de fleurs !

..

Photo-160.jpg

Photo prise au printemps l'année dernière, mais un peu plus tardivement. Je n'ai pas résisté au plaisir de vous présenter la maison de mes oiseaux.

La saison des amours n'étant pas très loin, des vas et vient incessants, sont les prémices d'accouplements pour de futures nichées...

Comme l'année dernière, il va falloir prévoir une boite aux lettres de secours pour accueillir une mésange qui a décidé d'y nicher.

Malgré nos avertissements au facteur et un petit mot sur la boite aux lettres, la malheureuse s'est retrouvé avec le courrier sur la tête.

Qu'à cela ne tienne, fidèle au poste, elle a continué de couver !

 

gui

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Photos
commenter cet article
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 08:18

 

yylhg.png

 

Le poète a toujours raison

Qui voit plus haut que l'horizon

Et le futur son royaume

Face à notre génération

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

 

Entre l'ancien et le nouveau

Votre lutte à tous les niveaux

De la nôtre est indivisible

Dans les hommes qui font les lois

Si les uns chantent par ma voix

D'autres décrètent par la bible

 

Le poète a toujours raison

Qui détruit l'ancienne oraison

L'image d'Eve et de la pomme

Face aux vieilles malédictions

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

 

Pour accoucher sans la souffrance

Pour le contrôle des naissances

Il a fallu des millénaires

Si nous sortons du moyen âge

Vos siècles d'infini servage

Présent encore lourd sur la terre

 

Le poète a toujours raison

Qui annonce la floraison

D'autres amours en son royaume

Remet à l'endroit la chanson

Et déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

 

Il faudra réapprendre à vivre

Ensemble écrire un nouveau livre

Redécouvrir tous les possibles

Chaque chose enfin partagée

Tout dans le couple va changer

D'une manière irréversible

 

Le poète a toujours raison

Qui voit plus haut que l'horizon

Et le futur est son royaume

Face aux autres générations

Je déclare avec Aragon

La femme est l'avenir de l'homme

 

Jean Ferrat

 

 

348kcxk.gif

 


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 06:50

 

athletes-racing-around-the-track-in-the-olympic-stadium-tho.jpg 

 

 

Jeux paralympiques de Sotchi

du 7 au 16 mars 2014   

 

logo jeux paralympiques

 

 

 

- Même si les choses s'améliorent... l'on ne peut pas dire que les jeux paralympiques fassent la UNE des médias, où s'il l'a font, c'est suite au tollé des téléspectateurs, qui ayant manifesté leurs indignations face à une telle injustice, que France Télévisions a décidé, durant 9 jours de retransmettre 60 heures de compétition sur France 4.

Il est toujours dommage d'en arriver aux pétitions pour rétablir, ce qui semble, une simple justice !  (il vaut mieux tard que jamais, me direz-vous).

  Le sport est censé réunir tous les athlètes, avec la même considération, le même respect et la même admiration.  Rendons hommage à leur courage, leur volonté et leur combat.

Ils n'ont surtout pas besoin de compassion, mais, de reconnaissance comme des athlètes à part entière !

Espérons que nous serons nombreux à suivre ces sportifs de haut niveau, afin de leur démontrer notre intérêt pour leurs performances.

J'avais déjà publié un article sur ce sujet en 2010, que vous pourrez retrouver sous le titre "Jeux paralympiques"

 

 zdfyppnf

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci