Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 14:47

 

08897529_PVI_0001_HOME.jpg

 

 

 

Les personnes âgées sont souvent des cibles idéales pour les démarcheurs sans scrupules. La vigilance est de mise.

 

Maryse est inquiète : sa mère, âgée de 85 ans, vient de lui confier avoir commandé une cuisine équipée d'une valeur de 7500 £. Appâtée par une invitation à venir retirer un cadeau, elle s'est rendue chez un cuisiniste. Elle est ressortie, deux heures plus tard, un bon de commande à la main, un chèque d'acompte versé et une cocotte miniature en guise de cadeau.


Les mésaventures comme celle-ci sont nombreuses. Il faut réagir vite. La mère de Maryse a été sollicitée pour venir sur un lieu de vente. Juridiquement, cet acte correspond à du démarchage à domicile et fait l'objet d'une protection renforcée. Elle dispose ainsi de sept jours pour se rétracter. Si le commercial fait la sourde oreille, il ne faut pas hésiter à signaler son comportement à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).


Pierre, quant à lui est soucieux : son voisin a été la proie d'escrocs. La pratique est hélas de plus en plus courante. Un faux agent EDF entre vérifier l'installation, demande à la personne de rester près du disjoncteur pour l'aider à effectuer des tests. Il en profite pour subtiliser quelques objets. Un peu plus tard, de faux policiers arrivent à leur tour pour mettre en garde la victime. Ils lui conseillent de vérifier ses biens de valeur. Celle-ci sort ses bijoux, que les criminels emportent au motif d'un relevé d'empreintes...


Redoubler de vigilance

 

Sachez que l'abus de faiblesse est un délit pénalement sanctionné. Si vous pensez qu'une personne a profité de la vulnérabilité de quelqu'un, vous pouvez encourager ce dernier à porter plainte au commissariat ou, mieux encore, par courrier adressé au Procureur de la République. En l'absence de réponse dans les trois mois, il pourra se constituer partie civile, ce qui obligera la justice à mener une enquête. Mais attention, il ne suffit pas d'être âgé ou malade pour se dire abusé. Il faut prouver que l'on est trop faible pour se défendre ou pour résister à la manipulation. Pour éviter d'en arriver là, rien de tel que la prévention.

Conseillez à vos proches de redoubler de vigilance et surtout de ne pas ouvrir la porte à des inconnus. L'objectif n'est pas de les effrayer, mais simplement de les mettre en garde. Rappelez-leur aussi que derrière des promesses mirifiques se cache sans nul doute une arnaque. Non, il ne sont pas réellement les heureux gagnants de la loterie d'un million d'euros... Mieux vaut mettre ce type de courrier à la poubelle !

 

Rosine Maiolo

 

Article paru dans  : Le fil des ans - mai-juin 2013

 

 

Contact


- Police Secours : 17

- 08 victimes : 08 842 846 37 (coût d'un appel local depuis un poste fixe)

- 3939 (coût d'un appel local depuis un poste fixe)

 

- Sans vouloir traumatiser les personnes âgées, nous ne répéterons jamais assez, combien il est nécessaire de faire preuve d'une grande vigilance, et ne pas perdre de vue que toutes les astuces sont bonnes, pour absuser une population vulnérable. Lorsque certaines méthodes sont épuisées, n'oubliez jamais que les malhonnêtes en préparent d'autres... Les personnes ayant des propositions un peu trop alléchantes, devraient toujours s'informer auprès de leur famille, voisins, ou amis dignes de confiance pour se faire aider et accompagner lors d'invitations suspectes, afin de ne pas subir les pressions de professionnelles, rodés à ce genre d'exercice...


  Ce lien à pour but d'aider les personnes dépendantes au maintien à domicile.

 

 http://www.maspa.fr/49397433 p 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
20 août 2013 2 20 /08 /août /2013 11:54

1b86qdjj.jpg

 

 

 

A l'arrivée du petit dernier, votre aîné n'a pas été très enthousiaste. Le temps passe et la situation ne s'amélirore pas. Bagarres, insultes... l'amour fraternel peine à s'installer. Que faire ?


Manque de reconnaissance

 

Une fraterie qui ne connait pas de querelles n'existe pas. Les disputes ont leur utilité : elles donnent l'occasion à l'enfant de se confronter à ses pairs. << Reste que lorsque les conflits entre frères et soeurs s'installent durablement et deviennent un mode relationnel à part entière, il faut chercher à savoir pourquoi >>, prévient Méline Bavot, pédopsychiatre.


Partager ses parents n'est certainement pas une choses facile. << Les enfants voient parfois leurs frères et soeurs comme des voleurs d'amour >>, souligne pour sa part Danielle Dalloz. En se bagarrant, ils cherchent à accaparer l'attention parentale de façon spectaculaire (en insultant, en se battant) parce qu'ils manquent de reconnaissance et n'arrivent pas à affirmer leurs personnalités autrement.

 

Agir

 

<< Dans ce cas, il faut agir et ne pas laisser la situation s'envenimer >>, explique Méline Bavot. Comment ? << Déjà, répond la psy, en interdisant fermement insultes et bagarres physiques au nom du respect de l'autre.

Ensuite il est important de centrer les raisons du conflit et d'en discuter calmement avec chaque enfant, le but étant de réinstaurer chez chacun la parole comme moyen de communication privilégiée. >>


Enfin, il faut savoir se questionner en tant que parent : pourquoi ces conflits incessants ? L'amour et l'attention que je leur donne sont-ils équitablement répartis ?  Les rassurer sur la place unique qu'ils tiendront toujours dans le coeur des deux parents, et savoir de temps en temps passer des moments en tête à tête avec eux, permettra également de renforcer les liens >>, termine Méline Bavot.

 

Incompatibilité de caractères

 

Mais, si malgré tout les conflits perdurent ? << Il arrive que, par incompatibilité de caractères, certains enfants ne s'entendent vraiment pas >>, constate et reconnait Simon Lacombes, psychologue clinicien. Ces mmésententes << naturelles >> peuvent aussi être liées au sexe et à l'âge : << Les garçons sont généralement plus agresifs entre eux et moins la différence d'âge est importante, plus les comparaisons, conflits d'intérêt et jalousies sont fréquents... >>

 

Agir

 

Tout en maintenant les règles et les interdits stricts, il est ici essentiel de ne pas chercher à tout prix la réconciliation et l'harmonie au sein de la fraterie. Selon Simon Lacombes, face à une incompatibilité de caractères, même temporaires, il est important que chaque enfant << puisse disposer de son espace vital (une chambre, une partie du salon), qui représentera un territoire qui n'appartiendra qu'à lui et au sein duquel il ne pourra jouer qu'avec ses jouets >>


Selon Méline Bavot, ce cloisonnement de l'espace doit être accompagné d'un discours clair : << Tu as le droit de ne pas t'endendre avec ton frère, en revanche c'est interdit de l'embêter et/ou de le frapper. >>

 

Enfin, quand il y a conflit et que les enfants en viennent aux mains, il ne faut pas hésiter à opter pour des punitions collectives qui favorisent l'entraide - faire le ménage - et valorisent la solidarité er la coopération.

 

3 Attitudes à Bannir

 

Les phrases qui perturbent l'équilibre affectif de l'un

- : << Qu'est-ce que tu es gourde ! >> et gonflent à l'excès de l'autre :

 << Tu es un gênie... >>

- Les moqueries.

- Les injonctions qui prennent les frères et soeur en exemple : << Arrête de jouer à l'ordinateur ! A ton âge, ton frère était toujours dehors, lui ! >>

 

 

- Même si les parents sont de mieux en mieux informés sur l'attitude à adopter face aux problèmes de leurs enfants, il est parfois utile de se remémorer les conseils des professionnels, afin de ne pas commettre des erreurs, parfois, lourdes de conséquences...

 

www.psychoenfants.fr

 

 

 

gui

 


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 07:54

 

bretagne 169b

 

 

 

Lui

 

 

- Vous n'écoutez jamais mes conseils...

Vous n'avez pas assez vécu...

Vous n'avez pas assez souffert...

Vous n'avez pas assez mangé de vache enragée...

Vous n'avez pas assez fait la guerre...

Vous n'avez pas connu la misère...

Enfin... c'était de mon temps...

 

Eux

 

- Assez de discours... -

- Nous vivons dans un monde tout à fait différent

du monde où vous vivez

- Laissez-nous notre chance d'exister librement.

- Vous traversez la vie comme on traverse une rue.

- Nous traversons la rue comme on traverse une vie.

- Laissez-nous traverser les dangers de la rue

- Laissez- nous traverser les dangers de la rue...

- Et pour mieux nous connaître

ouvrez donc vos fenêtres

sur un monde plus humain

qui ignore le dédain.

- N'oubliez pas de vivre...

de réussir... à vivre.

- Vous êtes des gens très lourds

Vous êtes très encombrés.

- Vous êtes des gens trop sourds

Vous êtes tout le temps pressés

- C'est ça le mal français...

 

Lui

 

- Hein ?...

Quoi ?...

 Et vous salopez votre mère ?

La patrie votre mère ?

La famille votre mère ?

Sales petits cons...

Je vais vous apprendre la politesse...

Nous sommes vos aînés...

Ne l'oubliez jamais...

Vous nous devez le respect...

Sales cons

Et vous salopez votre père ?

Le travail de votre père ?

Le travail de votre père...

Le Maréchal votrepère...

Le Général son beau-frère...

Et vos livrets militaires...

Mes cousins du Maroc...

Les coussins de ma Roll's...

Le képi d'un agent...

Le profit et l'argent...

la valeur de l'argent...

Et l'odeur de l'argent...

Allez... Fichez-moi l'camp...

 

Eux

 

- Oui papa...

- Oui maman -

Arrêtez s'il vous plait

votre course à l'argent.


- Arrêtez de vivre

comme vivent les nantis.

Apprenez donc à vivre...

Si l'argent vous pourrit...

...la vie, elle, vous sourit.

Souriez à la vie...


- Sachez vous arrêter

au carrefour du chemin

pour entendre vibrer

le coeur de vos voisins.

 

Lui

 

- Allez... Fichez-moi le c'camp...

Compris ? ... Fichez-moi l'camp...

 

Eux

 

- Oui papa...

- Oui maman...

- Vous avez oublié

l'esprit de vos vingt ans.

- Vous l'avez étouffé

sous vos neiges d'antan...

- Etouffé dans la fosse...

- La fosse aux morts-vivants.

 

 

Daniel Bienmiller


 

Son recueil de poésies fut édité en 1980, il remporta le premier prix dans la catégorie : poésies modernes. Il peut surprendre, par ses jeux de mots et son humour (parfois caustique).

 

zx2lhd.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 07:10

 

 

Si vous avez occasion, n'hésitez pas à vous déplacer pour assister à ses concerts. Chanteuse complète, qui vous fait passer du rire aux larmes. Une sensibilité à fleur de peau, qu'elle partage avec brio !

Persa6g2.jpg

 

 

 

Ca fait cent longs hivers que j'use le même corps

J'ai eu cent ans hier, mais qu'estce qu'elle fait la mort

J'ai encore toute ma tête, elle est remplie de souvenirs

De gens que j'ai vus naître puis que j'ai vus mourir

 

J'ai tellement porté de deuils que j'en ai les idées noires

Je suis là que je me prépare, je choisis mon cercueil

Mais le docteur me répète, visite après visite

Que j'ai une santé parfaite, y est là qu'y me félicite

 

299de310

Refrain


J'ai vu la première guerre, le premier téléphone

Me voilà centenaire, mais, bon qu'est-ce que ça me donne

Les grands avions rugissent, y a une rayure au ciel

C'est comme si l'éternel m'avait rayé de sa liste

 

Ca fait cent longs hivers que j'use le même corps

J'ai eu cent ans hier, mais qu'est-ce qu'elle fait la mort

Qu'est-ce que j'ai pas fini qu'y faudrait que je finisse

Perdre un dernier ami enterrer mes petits-fils ?

 

J'ai eu cent ans hier, ma place est plus ici

Elle est au cimetière, elle est au paradis

Si je méritais l'enfer, alors c'est réussi

Car je suis centenaire et je suis encore en vie

 

  299de310.png

Refrain

 

 

Moi je suis née aux chandelles, j'ai grandi au charbon

Bien sur que je me rappelle du tout premier néon

J'ai connu la grande crise, j'allais avoir 30 ans

J'ai connu les églises avec du monde dedans

 

Moi j'ai connu les chevaux et les planches à laver

Un fleuve tellement beau qu'on pouvait s'y baigner

Moi j'ai connu le soleil avant qu'y soit dangereux

Faut-il que je sois vieille, venez me chercher, bon dieu

 

J'ai eu cent ans hier, c'est pas que j'ai pas prié

Mais ça aurait tout l'air que dieu m'a oubliée

Alors j'ai des gardiennes, que de nouveaux visages

Des amies de passage, payées à la semaine

 

Elle parle un langage qui ne sera jamais le mien

Et ça me fait chagrin d'avoir cinq fois leur âge

Et mille fois leur fatigue, immobile à ma fenêtre

Pendant qu'elles naviguent tranquilles sur internet 

 

299de310

Refrain

 

 

C'est vrai que j'attends la mort, mais c'est pas que je sois morbide

C'est vrai que j'ai cent ans dans le corps et que je suis lucide

C'est que je suis avide mais qu'y a plus rien à mordre

C'est que mon passé déborde, et que mon avenir est vide


On montre à la télé des fusées qui décollent

Esc-ce qu'on va m'expliquer ce qui me retient au sol

Je suis d'une autre école, j'appartiens à l'histoire

J'ai eu mes années folles, j'ai eu mes heures de gloire

 

J'ai eu un bon mari et quatre beaux enfants

Mais tout le monde est parti dormir au firmament

Il n'y a que moi qui veille, qui vis encore

Je tombe de sommeil, mais quet-ce qu'elle fait la mort.

 

 

Linda Lemay


016-copie-1 

 

 

Pour regarder la vidéo, il vous suffit, (dans la colonne de droite de mon blog), d'appuyer sur le bouton du lecteur de musique, afin d'éviterer les interférences.

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 19:24

images.jpeg

 

 

- Elle court sur le parchemin, comme une amie à qui l'on confie, sa vie, son destin, la laissant glisser, au gré de ses pensées et secrets révélés...

Elle sait cependant, que tu garderas toujours une part de mystère... ne sommes-nous pas, ombres et lumière ?

C'est ton combat sans arme, tes rêves enterrés, tes désirs refoulés, ta peur du lendemain...

Toujours présente et disponible. Elle ne se prend ni pour Rimbaud, ni pour Victor Hugo, mais simplement, plume du coeur et des émotions, sans aucune prétention...


©Harmonia

 

 

7d049204-copie-2.png

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 05:38

  epndwi

 

Jouons avec la langue !

 

 Des mots et des phrases amusantes et parfois imprononçables

(une manière comme une autre, de se distraire pendant les vacances...)

 

 

- Les chaussettes de l'archiduchesse sont-elles sèches ? archisèches ?


- Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien.


- Cinq chiens chassent six chats.

 

- Pourquoi les alliés ne se désolidariseraient-ils pas ?

 

- Dis-moi gros gras grand grain d'orge, quand te dé-gro-gras-grand-grain d'orgeriseras-tu ? Je me dé-gros-gras-grand-grain-d'orgeriserai quand tous les gros gras grands grains d'orge se seront dé-gros-gras-grand-grain-d'orgerisés.

 

- Suis-je bien chez ce cher Serge ? 

 

- Seize jacinthes sèchent dans seize sachets secs.


- La roue sur la rue roule ; la rue sous la roue reste

 

- Trois gros rats gris dans trois gros trous ronds rongent trois grôs croutons ronds

 

 - Si six scies six cyprès, alors combien de scies scient six cent cyprès ?

 

 

IMPOSSIBLE A REPETER ! 

 

- Panier, piano,...

 

- Son chat chante sa chanson,...

 

- Pruneau cuit, pruneau cru,...

 

- Chouette chaussures ! ...


- Poche plate, plate poche,...

 

- Douze douches douces, ...


- Je veux et j'exige d'exquises excuses...

 

- Un plein plat de blé pilé, ...

 

- Trois truites crues,...


- Six saucisses sèches, ...

 

- As-tu été à Thaiti ? ...


- Seize chaises sèchent, ...


- Un dragon dégrade un gradé dragon,...

 

- Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus


- Trois tortues trottaient sur un trottoir étroit,...

 

- Jésus loge chez Zachée, ...

 

Pour les personnes intéréssées par ce genre de jeu, il me reste en réserve des exercices hilarants, mais un peu...scabreux.



- Des contrepèteries par répétitions

- Des phrases incompréhensibles en apparences

- Des répétitions de sons

- Des homonymes

- Des quasi homonymes

- Des jeux de mots

- Des doubles sens (olorimes)

 

 

 

8946d341.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 06:38

 

 

addc733b-copie-2.jpg 

 

 

- Petit par sa taille, mais très grand et très beau par son contenu et ses illustrations romantiques.

Un livre tout en délicatesse et subtilité. Livre de citations de nombreux auteurs, que la littérature a inspiré.

 

En voici quelques extraits :

 

- Ils nous soutiennent dans la solitude... Ils nous aident à oublier la vulgarité des gens et des choses, à calmer nos soucis et nos passions, ils endorment nos déceptions.  Stéphanie Félicité Genlis (1746-1830)

 

-  Un grand écrivain représente, pourrait-on dire, un deuxième pouvoir politique dans son pays. C'est pour cela qu'aucun régime n'a jamais aimé les grands auteurs, mais seulement les petits.

 Alexandre Soljénitsyne né en 1918  


- La véritable université, de nos jours, est une collection de livres.  

Thomas Carlyle (1795-1881)

 

-  Les livres peuvent être dangereux. Les meilleurs d'entre eux devraient avoir l'étiquette : "Ceci peut changer votre vie"

  Helen EXLEY

 

- Il y a dans la bibliothèque de chacun quelques livres qui ne nous intéressent plus mais que nous n'arrivons pas à donner. Entre leurs pages, reste un peu de notre jeunesse, comme les fleurs séchées d'un jour à moitié oublié.

Marion GARRETTY  

 

--On trouve dans les livres le condensé de toutes les expériences humaines. Nous pouvons les lire ou les négliger comme nous voulons, mais si nous les lisons, nous pouvons partager le courage et l'endurance des aventuriers, les pensées des sages, la vision des poètes, les ravissements des amoureux, et peut-être aussi, pour quelques uns d'entre nous - les extases des saints. 

Sir Basil Blackwell

 


 

 Il s'agit de quelques extraits de HELEN EXELEY, qui a publié de nombreuses pensées sur les "PASSIONS"


- Passion de la musique

- Passion de la danse

- Passion de la peinture

 

 Bien d'autres, sur des thèmes différents :


- L'amitié Mères et filles

- L'amour est tout

- Sagesse chinoise

- Le don du bonheur

- Les chemins de la sagesse

 

A offrir ou s'offrir, pour le plus grand bonheur de tous !

 

Editions EXLEY

13, rue de Genval - B 1301 Bierges

 

 

7d049204-copie-1.png


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 07:00

Prenez le temps svp de visionner ce diporama. Montrez le aux enfants, aux adultes et à ceux qui prétendent l'animal dépourvu d'intelligence et de sentiments...
14snuxd

 

 

Voilà l'été, période d'insouciance et de légèreté, où parfois le fidèle compagnon pourtant si charmant le reste de l'année devient tout à coup un peu encombrant...

Il était pourtant si mignon lorsqu'il est arrivé à la maison, il faisait le bonheur de tous, lui n'a pas changé, alors, ne changeons pas ! 

  

Observez un chien sans ses maîtres, dans son regard vous y verrez une profonde tristesse et un désintérêt pour tout ce qui l'entoure. Un chien sans vous n'existe plus !

 

Avez-vous remarqué la détresse dans les yeux d'un chien perdu, errant des jours et des jours sans but, amaigri ne comprenant rien à ce qui lui arrive, cherchant à retrouver les maîtres qui l'ont lâchement condamné à une vie d'errance ou une mort presque certaine...

 

Abandonné, il est capable de se laisser mourir de chagrin, de se mutiler, de parcourir des centaines et des centaines de kilomètres pour vous retrouver. Ce bel exemple d'amour, de fidélité ne mérite t-il pas en retour un minimum  de reconnaissance et quelques contraintes ?

 

De plus en plus de chiens sont acceptés sur les lieux de vacances, à nous de faire en sorte de respecter les consignes de bienséances, en gardant à l'esprit que nos compagnons ne doivent pas être une gêne pour autrui.

 

Avec de la bonne volonté tout doit s'arranger. Nos fidèles amis à quatre pattes partageront ce moment de joie et de détente où toute la famille et Monsieur Toutou,(ou autres) seront réunies.

 

VIVE LES VACANCES

 

xulndpap.gif 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 06:33

 

 

 

3-chloe-divers--3-.gif

 

Depuis dix-sept ans, l'association Livres sans frontières collecte et achemine des

ouvrages vers des pays francophones déshérités.

 

Les plus pauvres nous sollicitent


Et les demandent émanant des écoles et bibliothèques en voie de développement explosent elles aussi. Or cette montée en puissance s'accompagne d'une baisse des deux tiers des subventions des collectivités.

Crise oblige !  << cet argent est pourtant indispensable. Si les livres (scolaires, grands classiques policiers, sciences fictions...) sont des dons, l'association finance leur acheminement par voie maritime. Seuls les pays dont la situation économique est florissante, comme le Gabon, participent aux frais de transport. Mais la plus part du temps, ce sont les plus pauvres qui nous sollicitent. Ainsi, nous avons financé à 100% l'expédition de 20 000 livres en Haïti. Juste avant le conflit, 2500 sont partis au Mali. Nous avons envoyé une centaine au Tchad, pays sans façade maritime. Nous avons dû franchir plusieurs frontières en camion. La facture se trouve alourdit. Et comme les cotisations de nos 120 adhérents ne suffisent pas, nous démarchons maintenant des mécènes pour des opérations précises >>

L'association soutient également l'apprentissage et la pratique de la langue française ainsi que les liens d'amitié francophone. Expositions et manifestations sont alors au programme.

 

Appel aux bénévoles

 

 Pour faire face à son développement, l'association Livres sans frontières recherche des volontaires pouvant offrir quelques heures par semaine ou par mois. Leurs missions : trier les livres qui arrivent, les classer et préparer les expéditions. Une vingtaine de personnes au minimum sont nécessaires pour mettre les centaines de cartons en conteneur en moins de quatre heures. L'association recherche encore des informaticiens et logisticiens. Elle envisage des partenariats pour la création de plusieurs dépôts en France.

 

Source : Magazine Le fil des ans n°226/ Juillet - Août 2013


Pour plus d'inormations :


Livres sans frontières,

place Victor Schoelcher,

BP 5, 76960 NOTRE DAME DE BONDEVILLE.

tél : 02 35 74 56 83

 

Fermeture annuelle de l'association du 14 juillet au 19 août


www.livres-sans-frontieres.org

 

Adresse mail : livre.sans.frontieres76@gmail.com

 

 

49950168 p

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Associations
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 06:43

 

367ddf92.jpg

 

 

- L'existence, la persistence, l'entêtement du MOI sont tels qu'il faut souvent un choc profond, une secousse terrible, un coup de masse, un échec total pour voir que c'est le MOI qui a bâti sa prison, qui a créé son enfer.

 

Rien de moins qu'un désespoir, une situation de faiblesse totale, une sensation d'abîme sans fond, un sentiment de peur panique pour secouer son CHÂTEAU FORT construit par nos illusions et qui se révèle, en fin de compte, un CHÂTEAU DE CARTES dès qu'on a accepté qu'on n'était rien...

 

Tant et aussi longtemps que l'on est convaincu d'être quelqu'un- d'avoir un MOI qui est le centre de tout, qui s'approprie tout qui se sert de tout pour se faire aimer, admirer, pour se valoriser, pour se faire adorer comme si on était Dieu-, on restera emprisonné dans sa souffrance.

 

Sérénité, est un petit livre de PLACIDE GABOURY, qui peut s'adresser à celles et ceux qui sont aux prises avec une dépendance, et des addictions récurrentes...

 

Sans tout partager, je trouve le livre intéressant. Il permet de se poser des questions, sur l'origine de nos souffrances...

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Placide_Gaboury

 

 

1236085911-animation1x9.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci