Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 13:10

 

54vs08.jpg

 

 

Je suis le fruit d'une blessure

 Le souffle d'un trop long combat

Dans le silence et sans injure

J'ai grandi dans des draps de soie 

 

Je suis née sans éclaboussure

Regardez-moi, rien ne se voit

Je n'en serai jamais trop sure

De vous à moi je ne sais pas

 

16c9rpg.gif

Refrain

 

Mais si je m'en sors 

Sans bleu au corps

 Être normale pour être bien

 Effacer quelques lignes de ma main

Et si je m'en sors  

Je veux encore sentir la chaleur

De ce beau matin, ensemble, alliés

Contre un drôle de destin

 

Je ne connais pas le plus dur

Je n'ai pas vraiment de blessures

Sans vous je n'existerais pas

Sans vous je ne me connais pas

 

De cette histoire ce qui me touche

C'est qu'il n'y a rien à regretter

Quelques silence au fond de moi

Y a des silences et c'est comme ça

 

29d8dg6.gif

 

Refrain

 

Et si je m'en sors

Un peu plus forte

Être normale pour être bien

Effacer quelques lignes de ma main

Mais si je m'en sors

Je veux encore sentir la chaleur

 De ce beau matin, ensemble, alliés

Contre un drôle de destin

Drôle de destin

 

Et si je m'en sors

 

Julie Zenatti

 

 

15oum2h.gif

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 06:33

 

 

 

y4r5juvo.jpg
 Dans le Pays de Caux, une association fait revivre un village à l'heure du siècle dernier le temps d'un week-end. L'occasion de découvrir les métiers d'antan.

 Un ambiance simple ou chacun se rendait service... Sans vouloir un retour au passé, quelques valeurs glanées de-ci, de-là peuvent aider à de jolies moissons...

 

50488620 p

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 16:27

2el4l8h.jpg

 

- Nous l'aimons c'est entendu, en dépit du fait qu'il soit peu sociable, qu'il ne veuille pas d'enfants ou qu'elle soit dépensière. Nous faisant fort, nos sentiments aidant, de le transformer. << Avec moi, tu verras, il changera >>, entendions-nous parfois dans la bouche d'une amie amoureuse. Halte là ! réagissent immédiatement les thérapeutes de couple. S'engageravec la volonté de changer l'autre est casse-cou.

 

En effet, il est toujours interessant de se demander pourquoi nous manifestons ce désir là. Trop souvent, cette volonté a plus à voir avec notre propre histoire qu'avec la sienne... Passé les émois des débuts, nous << découvrons >> qu'il est égoïste comme notre père, qu'elle est super protectrice comme notre mère. Comment croire que nous ne l'avons pas senti avant, voire que nous n'avons pas choisi notre conjoint pour cette raison ?

 

 << Nous sommes à double face, explique la psychanaliste Catherine Bersaïd. Une face consciente qui désire ouvertement certaines choses, et une face cachée, inconsciente, qui résiste parce qu'elle trouve dans la situation une joussance névrotique. Prenez l'exemple d'une femme qui rêve de vivre avec un prince et ne rencontre que des hommes qui la maltraitent, comme son propre père le faisait. Elle n'a de cesse de vouloir les changer, mais si ils s'avisent de devenir princes,, ils ne conviennent plus à sa face inconsciente, souvent la plus forte. Et ça casse >>. Sauf travailler sur elle-même, ce qui l'amènerait à comprendre son mécanisme inconscient et à se changer, elle.

 

 

Se positionner en démiurge de celui ou celle que l'on aime - << Par la grâce de mon amour, je vais te transformer >> - revient à lui dire : << au fond, je n'aime pas ce que tu es. >> Demander à un pudique de se laisser aller, reprocher à une extravertie d'en faire trop peut-être très violent. Tout comme l'éloigner de ses vraies aspirations parce qu'elles ne correspondent pas aux nôtres. << C'est injuste mais fréquent, malheureusement : l'un demande à l'autre de changer, mais en le coupant de ses forces de vie, ce denier devient fade et tout le monde est perdant >>.

 

... Nous avons tendance à enfermer l'autre dans l'image que nous nous faisons de lui. Comment le laisser évoluer alors que nous ne cessons de lui asséner : << Je te connais, tu ne changeras jamais >> ?

 

 

Extrait d'un article dans PSYCHOLOGIES  - dossier : inventer sa vie de couple

 

Sans résoudre tous les problèmes, la psychologie permet de se remettre en question, et d'avancer en comprenant mieux la complexité du comportement humain. Un travail sur soi est très important. Lorsqu'une situation fait souffrir, n'est-il pas nécessaire d'en admettre la cause pour mieux la soigner ?

 

 

bdvyx0ob

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 07:06

 vwmirhla.jpg

 

 

Je sais tout !

 

 

Poisson d'avril

En France, on raconte que jusqu'en 1564, l'année commençait le 1er avril. Cette année là, le roi Charles IX décida de modifier le calendrier. L'année commencerait désormais le 1er janvier.
Le 1er janvier 1565 tout le monde se souhaita "bonne année", se fit des cadeaux, se donna des étrennes, tout comme à un début d'année. Seulement quand arriva le 1er avril, quelques petitsfarceurs eurent l'idée de se faire encore des cadeaux, puisque c'était à cette date qu'avant on s'en faisait. Mais, comme c'étaient des farceurs et que ce n'était plus le "vrai" début de l'année, les cadeaux furent de faux cadeaux, des cadeaux "pour de rire", sans valeur.
À partir de ce jour là, raconte-t-on, chaque année au 1er avril tout le monde, grands et petits, prit l'habitude de se faire des blagues et des farces.
Comme à cette période de l'année, au début du mois d'avril, en France, la pêche est interdite, car c'est la période de frai des poissons (la période de reproduction), certains avaient eu comme idée de faire des farces aux pêcheurs en jetant des harengs dans la rivière. En faisant cela, ils devaient peut-être s'écrier: "Poisson d'avril!" et la coutume du "poisson d'avril" est restée.
Aujourd’hui, on ne met plus de harengs dans l'eau douce, mais on accroche, le plus discrètement possible, de petits poissons en papier dans le dos des personnes qui se promènent parfois toute la journée avec ce "poisson d'avril" qui fait bien rire les autres.
Certains racontent aussi que le "poisson d'avril" serait devenu "poisson" parce qu'au début du mois d'Avril la lune sort du signe zodiacal des Poissons.

En Belgique
, aussi la tradition du poisson d'avril reste bien vivante.
" Les jeunes gens, dans les écoles, attachent un poisson en papier dans le dos de leurs camarades, de leurs parents, de leurs professeurs... La presse (tv, radio, journaux) diffuse ce jour-là des informations fausses mais crédibles. Parfois même les hommes politiques sont complices. Entre amis, etc, on se fait aussi des blagues téléphoniques ou autres..."

En Amérique, mais aussi en Grande-Bretagne, on dit "April Fool's" (le dupe d'avril), pas de poisson !

 

(il s'agit d'un copié/collé) 

 

http://momesnet.com/ 

 

978dd287.gif

 

 

 

Tu ne le sais pas,

mais il se retrouvera

accroché dans ton dos 

C'est ça qu'est rigolo.

Tu ne l'auras pas pêché,

mais ce s'ras toi le p'tit piégé !

 

 

Harmonia  a0cdac6d

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Histoires - Poésies pour enfants
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 07:48

  photo_440615_7992424_201010022304771.jpg

  

 

Elisabeth Leborgne

 

 

 PLUME DEDANS, PLUME DEHORS est un atelier d'écriture né en septembre 2010 et animé par Elisabeth Leborgne. Plumededans, Plumedehors est un atelier qui se promène. Il se déroule certains jours en salle, d'autres à l'extérieur...

 Elisabeth exerce cette activité  depuis 14 ans dans les écoles, bibliothèques, maisons de retraite, centres de loisirs etc. en proposant également à toutes les personnes désireuses d'écrire leurs histoires, de mettre ses compétences à leur service, dans une ambiance simple et conviviale.

artimage_440615_3293025_201103191526378.jpg

  Animatrice active, qui le 18 mars, organisa la réunion de deux associations amies, lors de la visite de l'exposition sur les mains à la Congrégation du Sacré-Coeur - rue Freneuse 76410 Saint-Aubin-lès-Elbeuf. De nombreuses sculptures et photos  mirent en valeur le talent des artistes.

 

 Une lecture de textes sur le thème des mains, en lien avec l'exposition de Françoise Rosbach, sculpteur et Daniel Denis, photographe fut organisé. Chacune et chacun, lisant ses propres poésies. Certaines se déplaçant dans la salle, s'arrêtant à côté de la sculpture la mieux adaptée au texte...

 

Les deux associations participantes :

- L'Association : 22, rue des poètes à Rouen (76) - Président Pierre Blondel

- L'Association : du P.A.R.C-Blanche Maynadier d'Evreux (27) - Président : Martial Maynadier -

 

 

artimage_440615_3293001_201103191022530.jpg

 

 Poésie d'Elisabeth 

 

 

mains-marseille-france-3833734394-924904 

 

Un baisemain, elle va chanter

Et tout l'orchestre est concentré

 Leurs doigts démangent les musiciens

avides de pincer des cordes

sur une touche de donner le "la"

des dizaines de mains se déploient

dans un tonnerre d'applaudissements

Chut ! Maintenant, elle va chanter !

 

p91f0wwz.gif

Dans son grand jardin à l'anglaise

 elle a des griffes de sorcière

et les gants bleus de Notre-Dame

Des gueules de loup, des coeurs saignants

et quelques gloires du matin

Même si ses ongles sont en deuil

on peut dire qu'elle a les pouces verts

 la jardinière aux doigts de fée

 

Elisabeth Leborgne

 

 

Lien permanent dans la colonne de droite de mon blog 

 

29d8dg6.gif

  

7fa5929be2892e9cdca79b6150b526d2.jpg

 Pierre Blondel : Le sculpteur d'âmes

 

24cgso8.jpg

 

Le sculpteur d'âmes

 

Sombre et toujours plus seul, tu cherches à comprendre

Où mèneront tes pas, et te sens abusé.

Au bord du désespoir, tu ne veux pas te rendre.

 Impuissant dans ce jeu qui n'est pas maîtrisé.

 

 Confusément, sait-on qui domine sa vie ?

Elle est un bloc informe, aux mains chaque matin

Du grand maître du monde à l'implacable envie

De façonner une âme au gré de son destin.

 

Impure, en l'état brut, puis pétrie, affinée,

Semblable à l'oeuvre d'art, esclave du sculpteur,

Elle sera dès lors, chaque jour transformée

Pour devenir meilleur aux yeux du créateur.

 

Le bel outil de Dieu, l'artisan de cette âme,

 Restera la souffrance et sa fatalité,

Qui devra sans faiblesse en dessiner la trame

 Pour approcher enfin des cimes de beauté.

 

 Plus elle saisira la lumière éternelle,

 Saura s'en pénétrer, plus il la chérira.

 Belle en son atelier, paisible, solennelle,

 L'éclat de son sourire, alors nous séduira.

 

 

Pierre Blondel

 

lien : http://www.pierreblondel.com/ 

16c9rpg.gif 10956l-potier.jpg

 

   j'ai "récupéré" cette photo de Martial,  prise lors d'une réunion poétique de l' Association 22, rue de poètes.

 

- En pétrissant la glaise de Blanche Maynadier.

 Lecture effectuée par Martial (fils de Blanche) 

  

potier.jpg

 

En pétrissant la glaise

 

(Pour Jean Marais)

 

Je me suis fait potier en pétrissant la glaise

Qui dormait mollement au pied d'une falaise,

 Cette terre était douce et le coeur plein d'entrain

Je résolus de faire un pot gallo-romain...

 

 Je n'avais pas de tour et je manquais d'adresse

Pourtant je ressentais une certaine ivresse.

 De mes mains, de la boue, allait naître un objet

 Dont le nom de l'auteur, resterait secret

 

Sur un mur au soleil où dormait la couleuvre

J'ai posé doucement mon tout premier chef-d'oeuvre

Le lendemain la pluie avait fait son travail

Et ma coupe s'ouvrait comme un sombre éventail.

 

 Mais ayant pris plaisir, à malaxer la glaise,

Un nouveau vase est né, je l'ai mis sur la braise :

Il est fendu, tordu, je ne peux le nier,

On dirait de l'antique, heureux d'être entier !

 

Pour trouver son bonheur, il faut saisir sa chance

Il faut tout essayer, rien n'est perdu d'avance.

 Voilà que maintenant je me voudrais potier

 A mes yeux désormais c'est le plus beau métier

 

 

Blanche Maynadier

 

qq6cjt

Lien permanent dans la colonne de droite de mon blog 

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Associations
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 06:54

 

0001749-cadre-photo-baroque.jpg

 

 

J'y voyais tant de belles choses

Un jardin, des fleurs et des roses

La beauté, la paix, l'amitié

Tout me semblait sincérité...

 Le miroir est parfois trompeur

 Et un peu manipulateur...

Je l'ai longuement regardé

Et sans pitié, je l'ai cassé

Ce n'était qu'illusions de jeunette

Un pauvre miroir aux alouettes...

 

©Harmonia

 

 

krteifl2.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 08:03
pensee.jpg

 

 

Je vous l'offre très simplement

En ce début de printemps

Le temps est une fleur éphémère

 Le jardinier en est la lumière

 

 

 

©Harmonia

Photo 163

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:53

 

img6.jpg

 

Merci à mon amie Thérèse pour l'envoi de tant de merveilleuses diapos et pps, tous plus beaux les uns que les autres...

 

 

N'hésitez pas à visiter son blog.

http://champ-de-fleurs-chant-d-espoir.over-blog.com/ 

 

 

Sculptures

 

Tous les vieux arbres du parc de Craig au Colorado devaient être enlevés à cause de la maladie. Ils eurent donc l'idée géniale de donner une seconde vie à ces arbres, et de mettre leur talent de sculpteur au service de la nature.

Ils organisèrent une compétition à la scie mécanique afin de récompenser les plus belles oeuvres. Voilà le résultat de la compétition.

Fabuleux non ?


Il ne reste malheureusement qu'une photo (l'aigle), sur l'article publié. J'ai donc remplacé les autres, disparues sans en connaître la cause, par des sculptures sur bois, (ou plus exactement sur arbres) afin que soit respecté l'esprit de l'article

 

 

0c1e4c59dc013d42f4d453163dd2d1ec_html_5f23c34e.jpg

 

_abeille_morte-copie-1.jpg

 

0c1e4c59dc013d42f4d453163dd2d1ec_html_36808be3.jpg

 

0c1e4c59dc013d42f4d453163dd2d1ec_html_m3a4b60fb.jpg

 

0c1e4c59dc013d42f4d453163dd2d1ec_html_c7583c5.jpg

 

0c1e4c59dc013d42f4d453163dd2d1ec_html_m57550c00.jpg

 

arbres-1472.jpg

 

  Il ne s'agit plus de sculpture, mais d'une petite fantaisie de la nature, qui semble-t-il à voulu faire une farce aux promeneurs. Il faut avouer qu'en pleine nuit, la farce serait réussie...

 

gzllpafz

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Photos
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 11:56
28iriio.jpg

Le poids des préjugés au 18ème siècle

 - Avant tout, il est essentiel de rappeler que la société occidentale du 18ème siècle est chrétienne. Les mentalités sont forgées de croyances, sur les femmes notamment. Au 18ème siècle même si la société chrétienne européenne a quelque peu évolué depuis le Moyen-Age, il est des mythes qui perdurent.

Ainsi en est-il du mythe de la femme crée non en même temps que l'homme, mais à partir de l'homme... Sur ce mythe repose l'essentiel du comportement des hommes à l'égard des femmes : la femme doit tout à l'homme, elle lui est soumise... Sans oublier que la femme est le symbole du malheur du genre humain : en effet n'est-ce pas, Eve qui, dans la mythologie judéo-chrétienne, incita Adam à manger le fruit interdit ?

Femme faible de par sa constitution, femme tentatrice, femme fatale, les femmes depuis des temps très anciens sont cause de nombreux malheurs. A la veille de la révolution française, les mentalités n'ont pas beaucoup changé...
12-20Folk-20Paysanne-20du-20Carlades-20191X.jpg


Les femmes ne sont pas considérés comme de vrais individus pour les hommes de 1789.

Elles doivent se contenter d'une activité domestique, extérieure à la société civile, et sont donc considérées comme des mères ou ménagères, loin des fonctions sociales que certaines désirent. Cette identification de la femme à la communauté familiale dépouille la femme de son individualité.

La femme est le principe spirituel (l'âme) du foyer, l'homme en est le principe juridique. Le cantonnement de la femme à la sphère privée s'accentue lorsque l'homme est reconnu dorénavant, avec la révolution, comme un sujet autonome, participant directement à la souveraineté politique.

Les partisans de l'égalité politique

Les partisans de l'égalité politique ne sont pas nombreux pendant la Révolution. Leur but est de passer de la nature à la société pour comprendre la femme et dénoncer comme de simples préjugés les description traditionnelles de l'être féminin.
Poulain de la Barre

Dès le XVIIème  siècle, François de la Barre écrit De l'égalité des deux sexes :
"Nous sommes remplis de préjugés[...] De tous les préjugés, qu'on a communément sur l'inégalité des deux sexes"

b48kwxc5.jpg

Le marquis de Condorcet

Avec Antoine Caritat,  marquis de Condorcet, le mouvement féministe trouve dès 1787 son avocat le plus convaincant. Celui-ci proclame :
"je crois que la loi ne devrait pas exclure les femmes d'aucune place [...] Songez qu'il s'agit des droits de la moitié du genre humain".

Condorcet épouse avec ardeur la cause de tous les opprimés  (esclaves, juifs, protestants...) et notamment la cause des femmes. C'est que le marquis de Condorcet est le fils unique et orphelin de père, et a été élevé et couvé par une mère aimante et exclusive. En 1789, il trouve une spécialité dans l'éducation dont il sera à la convention l'avocat visionnaire.

Il dit ainsi : " ce n'est pas la nature, c'est l'éducation sociale qui cause cette différence [...] Il est donc injuste d'alléguer, pour continuer de refuser aux femmes la jouissance de leurs droits naturels, des motifs qui n'ont une sorte de réalité que parce qu'elles ne jouissent pas de ces droits.

L'inégalité apparente des femmes se fonde donc selon lui sur le manque d'instruction dont elles sont victimes. Condorcet ouvre ainsi la voie aux féministes du XIXème siècle qui centreront leur lutte sur l'accession des filles à l'instruction.

Parallèlement à son combat pour l'instruction des femmes, Condorcet met l'accent sur leurs droits politiques. Les femmes doivent voter car aucune caractéristique naturelle ne peut constituer une contre indication. Tous les féministes de la période révolutionnaire développent le même argument.

http://www.thucydide.com/

 

 (déjà paru)

 
Photo-398.gif
Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 09:07

15dord.jpg

 

 

 - Michelet dit que les sorcières sont venues comme ça. C'est que dans le Moyen Âge, les hommes étaient à la guerre du Seigneur ou à la Croisade, et que toutes les femmes dans les campagnes restaient complètement seules, isolées, pendant des mois, des mois et des mois dans la forêt, dans leur cabane et que c'est comme ça, à partir de la solitude, d'une solitude inimaginable pour nous maintenant, qu'elles ont commencé à parler aux arbres, aux plantes, aux animaux, aux animaux sauvages, c'est à dire à entrer, comment dirais-je, à réinventer l'intelligence avec la nature, à la réinventer.

 

 Une intelligence qui devait remonter à la préhistoire, si vous voulez, à la renouer... Et on les a appelées les sorcières, et on les a brûlées. On dit qu'il y en eut un million. Dans tout le Moyen Age et au début de la Renaissance. On a brûlé les femmes jusqu'au XVIIe siècle.

 

Marguerite Duras dans : Paroles de Femmes

 

  (déjà publié)

  buz7jc9c

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci