Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 08:23

 

2l8ysll.jpg

 

 

Au bord d'un torrent sous un ciel d'automne

J'ai cru voir une âme au milieu de l'eau.

Toute la nature à l'entour frissonne

Les yeux éblouis l'on dit : << Que c'est beau ! >>

 

Me voilà penchée afin de savoir

Où s'en va si vite une eau vagabonde,

 Et peut-être aussi pour apercevoir

 L'ombre d'un ami qui danse sur l'onde.

 

J'aime ce torrent qui vient de là-bas !

Il descend joyeux jusque dans la plaine

Entouré de fleurs il n'est jamais las,

Et sa course folle emporte ma peine.

 

Je voudrais plonger dans ce bain mouvant

Pour prendre la truite ou bien l'écrevisse.

J'aimerais marcher à contre-courant,

Mais je reste là, simple admiratrice...

 

 A l'instant je rêve auprès d'un tableau !

Cette blanche écume est bien immobile...

Tout ce paysage est né du pinceau

Et puis du talent, d'un  artiste habile.

 

Blanche Maynadier

 

 

 

7md4pvbz.gif 

Lien 

Pour les personnes intéressées par les recueils
 de poésies de Blanche Maynadier, l'association :
le P.A.R.C : http://leparc.populus.ch/ 
 Martial Maynadier (fils de Blanche)  président actif de l'association.
 répondra à toutes vos questions.
Un lien permanent : -
Blanche Maynadier -  figure dans la colonne de droite de mon blog.


 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 00:00

2exm2z8.jpg

 

 

 

Combien de visages fermés,

 Devant un  sourire vont s'illuminer ? 

C'est simple, ça ne coûte rien

Et  beaucoup en ont tant besoin.

 

Il faut si peu de choses parfois,

Pour redonner un peu de joie.

Pas besoin de grande richesse

Seulement un peu de gentillesse.

 

Apprenons à semer chaque jour

Des petites graines d'amour

A donner tout simplement 

 Et disperser aux quatre vents...

 

 

©Harmonia

 

8bff5f99b2.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 00:00

 

  L'orgueilleux

 

L'orgueilleux, voyez-vous,

Est un grand personnage

Qu'on admire parfois comme une belle image.

 Il est très attirant et cherchant bon accueil

Il prend soin de son corps et de son portefeuille.

 Il pourrait, très courtois, avec l'allure fière

Dame, de votre auto, vous ouvrir la portière.

Mais le beau séducteur, même s'il a des dons

S'il est trop cupide, il n'est pas cupidon

 Et s'il perd en amour, il a de la rancoeur

 Car il est bien viril mais il n'a pas de coeur.

Comme il n'aime que lui, il est souvent raciste

 Mais, pour cet égïste est-ce que l'amour existe ?

Si parfois il vous flatte pour vous paraître aimable

 Sachez qu'au fond de lui il vous trouve minable.

Quand il se fout de vous, s'il sent qu'il n'est pas drôle

 Ce bon pince-sans-rire vous dit : << Mais...je rigole ! >>

Il aime commander et être bien servi

Et veut qu'en discussion, tous soient de son avis.

 Certains d'être parfait car il a tous les dons

 Il n'accorde jamais le moindre pardon.

Il peut prendre des risques, sauf celui d'avoir tort

 L'échec est désastreux pour son esprit retors.

 C'est Monsieur je Sais Tout, mais quelquefois se plante

 Il le craint tellement que parfois, ça le hante.

En Tartuffe et Avare, il honore Molière

Mais c'est en Misanthrope qu'il finit sa carrière

 

 

Gifs-20Anim-E9s-20Nature-20-2888-29.gif 

veoh2d

 

Le modeste

 

Le modeste, par contre est bien plus attachant

Car lui, même en colère, il n'est jamais méchant.

On peut lui reprocher son manque d'ambition.

C'est parce qu'il se contente, lui, de sa condition.

Sachant que le bonheur se conjugue au Présent.

Il retient du passé que les faits amusants.

 Quant au verbe vieillir, pour être rationnel

 Lui son mode d'emploi, c'est le Conditionnel

S'il reçoit un coup dur, sitôt il positive

 Il repense à CARMEN et il se réactive.

A celui qui s'excuse, c'est certain, il pardonne

Et il a l'art d'offrir, qu'importe ce qu'il donne

 La générosité, bien mieux que la richesse

 Lui donne plus de joie et c'est là sa sagesse.

Epris de liberté, chacun chez lui se sert

A la bonne franquette, de l'entrée au dessert.

Sa porte reste ouverte à tous, sans exception

Et partager, pour lui, est presque une passion

Mais peut jeter dehors, quand il sort de ses gonds

Celui qui trop longtemps l'avait pris pour un con.

 Philosophe, pour lui, c'est être fataliste

 Ce qui lui vaut le titre d'éternel optimiste

Il respire l'amour et la sérénité

Il sera donc Aimé, et pour l'éternité.

 

Aimé Chazel 

 

 

2qninj60.gif

 

Extrait du livre de Aimé chazel : Le clown malgré lui

Editions de l'Enclave

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Littérature
commenter cet article
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 07:57

0xbszd4p

 

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot te mettre à rétablir,

Où, perdre d'un seul coup le gain de cent parties

Sans un geste sans un soupir,

 

 Si tu peux être amant sans être fou d'amour,

Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre

Et, te sentant haï sans haïr à ton tour,

Pourtant lutter et te défendre ;

 

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles

Travesties par des gueux pour exciter des sots,

 Et d'entendre mentir sur toi leur bouche folle,

Sans mentir toi-même d'un seul mot,

 

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois

 Et si tu peux aimer tous les amis en frère

Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

 

Si tu sais méditer, observer et connaître

 Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,

Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,

Penser sans n'être qu'un penseur,

 

Si tu peux être dur sans sans jamais être en rage,

Si tu peux être brave et jamais imprudent,

Si tu sais être bon, si tu sais être sage

Sans être moral ni pédant,

  2l8c4xz-copie-1.gif

 

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête

Quand tous les autres la perdront,

 

 Alors, les rois, le Dieux, la chance et la Victoire

Seront à tout jamais tes esclaves soumis

Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,

 

Tu seras un homme mon fils.

 

Si tu peux rester calme alors que tous tes proches

Semblent perdre la tête et vouloir t'en blâmer,

Si tu peux croire en toi face à tous leurs reproches

Mais comprendre leur doute et toujours les aimer ;

 Si tu peux espérer sans te lasser d'attendre,

Si tu ne sais mentir à ceux qui t'ont menti,

Si celui qui te hait, tu ne peux le lui rendre,

 - Mais sans parler en Sage, ou sembler trop gentil ;

 

Si tu rêves - mais sans que ton rêve t'envoûte,

Si tu penses - mais non d'abstraites hauteurs,

Et si tu te sais passer de Triomphe en Déroute

Sans te laisser berner par ces deux imposteurs ;

Si tu peux supporter d'un vil faquin dévie

 Le sens de tes propos pour abuser les sots,

 Ou voir briser ton oeuvre et penché sur ta vie,

Avec de vieux outils assembler les morceaux ;

 

 Si tu peux risquer tous tes gains à pile ou face,

 Simple lot au hasard d'un seul coup suspendu,

Tout perdre et repartir de tes débuts, sans place

En toi pour un soupir sur ton pari perdu ;

Si tu forces ton coeur, tes nerfs, tes tendons, même

Quand las de t'obéir ils s'en sont détournés

Et si la volonté, résistance suprême

  A ton vide total, leur dit toujours : <<Tenez !>>

 

 Si tu sais rester noble en parlant à la foule,

Si tu sais rester simple en côtoyant les rois,

Si pas plus que l'ami l'ennemi ne te foule,

 Si tout homme t'est cher mais nul n'a trop de poids ;

Et si tu peux remplir la minute exigeante

De secondes valant la course que tu fis

La terre t'appartient et - leçon plus grisante :

 

Tu seras un homme mon fils !

 

 

Rudyard Kipling

 

 

mabdnh78.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 07:53

04ybm6gd.gif

Ces photos accompagnées de citations, ont été trouvées sur le net, ou envoyé par des amies, je vous les offre, elles sont porteuses de pensées à méditer...

 

mb3fdpoz.jpg

 

6sq1w8.jpg

xc21xe.gif

2vn4e35.jpg

 

khn398mk.jpg

 

 1237821001-barrestinnad1687

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 00:00

 

3527786-couple-de-personnes-g-es-assis-sur-un-banc-la-lectu

 

   

  On peut vivre sans richesse

Presque sans le sou

Des seigneurs et des princesses

 Y'en a plus beaucoup

Mais vivre sans tendresse

On ne le pourrait pas

 Non, non, non, non

On ne le pourrait pas

 

On peut vivre sans la gloire

Qui ne prouve rien

Être inconnu dans l'histoire 

 Et s'en trouver bien

Mais vivre sans tendresse

Il n'en est pas question

Non, non, non, non

Il n'en est pas question

 

 Quelle douce faiblesse

Quel joli sentiment

Ce besoin de tendresse

Qui nous vient en naissant

Vraiment, vraiment, vraiment

 Le travail est nécessaire

Mais il faut rester

 Des semaines sans rien faire

Eh bien...on s'y fait

Mais vivre sans tendresse

Le temps vous paraît long

Long, long,long, long

Le temps vous parait long

 

Dans le feu de la jeunesse

Naissent les plaisirs

 Et l'amour fait des prouesses

Pour nous éblouir

Oui mais sans la tendresse

L'amour ne serait rien

Non, non, non, non

L'amour ne serait rien

 

 Quand la vie impitoyable

 Vous tombe dessus

On n'est plus qu'un pauvre diable

Broyé et déçu

 Alors s'en tendresse

 D'un coeur qui nous soutient

 Non, non, non, non

On n'irait pas plus loin

 

Un enfant vous embrasse

 Parce qu'on le rend heureux

Tous nos chagrins s'effacent

On a les larmes aux yeux

 Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu...

Dans votre immense sagesse

 Immense ferveur

Faites donc pleuvoir sans cesse

 Au fond de nos coeurs

 Des torrents de tendresse

Pour que règne l'amour

 Règne l'amour

Jusqu'à la fin des jours

 

 

Bourvil 

 

 

buz7jc9c

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 00:00

 

 

Photo-046.jpg

 

Musée victor Hugo à Villequier 20081121_Victor_Hugo.jpg

 

 

 Le 21 novembre, à partir de 15h30 au musée Victor Hugo à Villequier (76), la lecture de la correspondance entre Juliette Drouet et Victor Hugo, sera effectué par Martial Maynadier - dans le cadre du programme 2010 de l'association du PARC-Blanche Maynadier - contribuant à rendre ce moment exceptionnel. Espérant la présence de nombreuses personnes, afin de partager ce beau moment...

J' essaierai de prendre quelques photos et vous restituer le climat de cette journée, qui je n'en doute pas, sera remplie de découvertes et d'émotion...

 

41577_44487892765_4450189_n.jpg

 

  Lettre de Juliette Drouet à Victor Hugo

8 août mercredi soir (1848)

 

 (extrait)

 

Merci mon cher adoré, merci de ta bonne obligenance. L'articles est charmant et j'espère que M.P. en sera très reconnaissant. J'ai vu avec plaisir, mon amour que vous aviez remarqué la ravissante découverte que nous avons faîte avant-hier. Il ne vous manque plus  que de vous en servir plusieurs fois tous les jours pour que ce soit la plus trimphante découverte qu'on ai faîte depuis le père Adam. Vous vous êtes en allé tantôt beaucoup trop tôt mon Toto. Comment voulez-vous que j'aie du courage pour toute la soirée si vous ne me donnez pas un peu de bonheur dans la journée ? J'ai donc fait un bateau à vapeur sans roues  ? En vérité ma distraction à l'air d'un épigramme car notre cher petit voyage annuel n'a ni pied, ni patte, ni roue pour faire cette année-ci.

 ...

 

juliette-drouet-victor-hugo_1196847265.jpg


Victor Hugo à Juliette Drouet

 31 décembre 1851, huit heures du soir.

 

(extrait)

Mon doux ange bien aimé, voici l'année qui finit, année de douleurs, année de luttes, année d'épreuves, l'année qui commence sera l'année d'espérance de joie et d'amour. N'en doute pas, car c'est tout mon coeur qui me le dit. Je suis proscrit, banni, exilé, séparé des miens, pauvre, errant, frappé au coeur et pourtant, quand je me tourne vers toi, il me semble que je vois le bon Dieu qui me sourit.

 Tu as été admirable, ma Juliette, dans ces sombres et rudes journées. Si j'avais eu besoin de courage, tu m'en aurais donné, mais j'avais besoin d'amour, et, sois bénie, tu m'en apportais ! Quand, dans mes retraites toujours périlleuses, après une nuit d'attente, j'entendais le matin la clef de ma porte tressaillir sous ta main, j'oubliais tout, je n'avais plus de périls ni de ténèbres autour de moi, c'était la lumière qui entrait !

Oh ! N'oublions jamais ces heures terribles et pourtant si douces où tu étais près de moi dans les intervalles de la lutte ! Rappelons-nous toute notre vie cette petite chambre obscure, ces vieilles tapisseries, ces deux fauteuils côte à côte, ces repas au coin de la table avec le poulet froid que tu apportais, ces causeries si tendres, tes caresses, tes anxiétés, ton dévouement ! Tu t'étonnais de mon calme et de ma sérénité. Sais-tu d'où me venait cette sérénité et ce calme ?

 C'était toi !

Vois-tu, Dieu ne frappe jamais tout à fait ; il nous a jeté ici, mais ensemble. Qu'il soit béni !

...

Victor_hugo.jpg

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Associations
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 00:00

 

giuglard_01_recto_3_r540.jpg

 

Dans Paroles de Femmes,quelques extraits de lettres et pensées de femmes de toutes époques...

 

 

- Monsieur le préfet. Je n'admets pas cette exclusion en masse des femmes, qui n'ont été privées de leurs droits civiques par aucun jugements. En conséquence, je laisse aux hommes qui s'arrogent le privilège de gouverner, d'ordonner, de s'attibuer des budgets, le privilège de payer les impôts qu'ils votent et répartissent à leur gré. Puisque je n'ai pas le droit de contrôler l'emploi de mon argent, je ne veux plus en donner.

 

Je ne veux pas être, par ma complaisance, complice de la vaste exploitation que l'autocratie masculine se croit le droit d'exercer à l'égard des femmes.

Je n'ai pas de droits, donc je n'ai pas de devoirs.

Je ne vote pas, je ne paye pas.

 

 

 Hubertine Auclert 

Lettre à la préfecture de la Seine, 1876

 

 

dowoht5k.gif

 

 

- Alors viendra la révolution qui secouera tout dans ses tempêtes. Le sexe qui se dit fort cessera de commander à celui qu'il croit flatter en le qualifiant de beau sexe et qui est réduit aux armes des esclaves : la ruse, la domination occulte.

 

 L'égalité entre les deux sexes sera reconnue et cela fera une fameuse brêche dans la bêtise humaine. Alors l'homme et la femme pourront marcher main dans la main.

 

 

Louise Michel

g0cj1qu2.gif

 

 

 Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens qui me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.

 

 

Rebecca West

 

  2agu4co

 

 

 A suivre...

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Littérature
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:00

abeille morte

 

 

- L'interprétation des rêves est plus complexe qu'il n'y parait, car les rêves sont une partie voilée à notre conscient. Combien de fois ne nous sommes-nous pas réveillés perturbés par les rêves de la nuit, avec le désir d'en comprendre la signification. Certains rêves peuvent-êtres  très agréables et donner l'envie de se rendormir afin de les poursuivre... D'autres au contraire sont de véritables cauchemars très troublants, voir déstabilisant... 

Beaucoup de personnes se sont penchées sur le sujet, afin de comprendre le processus et la complexité des rêves, mais le "phénomène" ne peut s'expliquer qu'après une étude approfondie.

Il me sera possible dans quelques temps, de vous proposer l'aide d'une personne compétente et sérieuse, qui a consacré de nombreuses années à cette question, s'entourant de professionnelles, afin de s'assurer de la crédibilité des arguments développés.

 

Que pensez-vous du thème ?

 

2mpln46-copie-1

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 23:00

 

 

2s958ur.jpg

 

 

Le livre

  

Posé sur l'étagère, il est encore un mystère

Mais voilà que soudain une main étrangère

 Le saisi, le regarde, l'ouvre et le caresse

 Cherchant à l'apprivoiser avec délicatesse

Avant de Pénétrer dans un monde qui est le sien .

Un monde peut-être étranger, je n'en sais rien...

Partagerons-nous les mêmes émois,

 Les mêmes souffrances et les mêmes joies ? 

 Prendrons-nous les mêmes chemins ?

 Sentirons-nous les mêmes parfums ?

 Tout à coup, je deviens caméléons

Je suis ce que tu es, ange ou démon

J'aime et je hais tout à la fois

Sans trop savoir pourquoi.

J'ai lu, relu ton histoire,

Elle est un peu mon miroir !

 La dernière page termine le voyage

Mettant fin à un beau partage...

L'écrivain est un jongleur de mots 

Offrant ses textes comme un cadeau...

 

 

©Harmonia

 

 

014

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci