Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 00:00


 

Si je vous le disais pourtant, que je vous aime,
Qui sait brune aux yeux bleus, ce que vous diriez ?
 L'amour vous le savez, cause une peine extrême;
C'est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même;
Peut-être cependant que vous m'en puniriez.

Si je vous le disais, que six mois de silence
 Cachent de longs tourments et des voeux insensés;
 Ninon vous êtes fine, et votre insouciance
 Se plaît, comme une fée, à deviner d'avance;
Vous me répondriez peut-être : je le sais.

Si je vous disais, qu'une douce folie
A fait de moi votre ombre, et m'attache à vos pas;
 Un petit air de douce mélancolie,
Vous le savez, Ninon, vous rend bien plus jolie;
 Peut-être diriez-vous que vous n'y croyez pas.

Si je vous disais, que j'emporte dans l'âme
Jusques aux moindres mots de nos propos du soir :
 Un regard offensé, vous le savez, madame,
Change deux yeux d'azur en deux éclairs de flamme;
Vous me défendriez peut-être de vous voir.

Si je vous le disais, que chaque nuit je veille,
 Que chaque jour je pleure et je prie à genoux;
Ninon, quand vous riez, vous savez qu'une abeille
 Prendrait pour une fleur votre bouche vermeille;
 Si je vous le disais, peut-être en ririez-vous.

 


Alfred de Musset



 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 18:25


- Cet article est un peu particulier, il s'agit d'une invitation à une soirée qui aura lieu, le vendredi 20 Mars à 20 heures  salle Jules Janin à Evreux (27).  

Soirée Léopardi
   Soirée consacrée à la vie du plus grand poète italien.
 
 Présentation de l'Italie à l'époque romantique par la musicologue italienne Michella Nicolaï.

Airs de Bellini et Donizetti chantés par Michelle Chevalier et dictions de nombreux poèmes,"des canti", magnifiques textes, dans de très belles traductions. Certaines traductions ont été faites par le grand poète contemporain Yves Bonefoy.

Sans oublier Martial Maynadier Président de l'association PARC - Le PONT DES ARTS ET DES RENCONTRES CULTURELLES - (cliquez dans mes liens sur Balnche Maynadier afin de consulter le programme 2009 de l'association)


J'invite toutes les personnes sensibles à la poésie et à la musique à venir partager ces moments d'exceptions, et aux autres de peut-être les découvrir... Une occasion également de visiter la jolie petite ville d'Evreux...

 Jaurai le plaisir et la joie d'assister à cette soirée. Si vous êtes parmi les visiteurs et amis(e) de mon blog, voilà l'occasion de se rencontrer et de transformer une amitié virtuelle, en amitié réelle !

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 20:51

 






Quand je ne serai plus là,
Relachez-moi, laissez moi partir.
J'ai tellement de choses à faire et à voir.
 Ne pleurez pas en pensant à moi.

 Soyez reconnaissants pour les belles années.
Je vous ai donné mon amitié,
Vous pouvez seulement deviner le bonheur que vous m'avez apporté.
Je vous remercie de l'amour que chacun m'avez démontré.

Maintenant, il est temps de voyager seul.
Pour un court moment, vous pouvez avoir de la peine.
La confiance vous apportera  réconfort et consolation.
Nous serons séparés pour quelques temps.

Laissez les souvenirs apaiser votre douleur.
Je ne suis pas loin et la vie continue...
 Si vous avez besoin, appelez-moi et je viendrai.
 Même si vous ne pouvez me voir ou me toucher, je serai là.

 Et si vous écoutez votre coeur,
Vous éprouverez clairement la douceur de l'amour que j'apporterai.
Et quand il sera temps pour vous de partir,
 Je serai là pour vous accueillir.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne dors pas.

 Je suis les mille vents qui soufflent
Je suis scintillement des cristaux de neige.
Je suis la lumière que traverse les champs de blé.
 Je suis la douce pluie d'automne.
Je suis l'éveil des oiseaux dans le calme du matin.
Je suis l'étoile qui brille dans la nuit.

N'allez pas sur ma tombe pour pleurer
Je ne suis pas là, je ne suis pas mort.




Michel Berger



 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 00:00



On serait des gens formidables
Des êtres parfaits
 Des chanteurs charmants, charitables,
Humbles et discrets
Contre toutes les injustices
Et de tous les combats
Mais on est normalement égoïste
Et c'est chacun pour soi

 On ferait des chansons éternelles
Et en quelques couplets
On ferait la terre plus belle
L'homme moins mauvais
Ça ferait de nous des êtres rares
Et comme immortels
Mais on fait des petites chansons qui se fanent
Et on se fanent avec elles

 Et on se fane avec elles
On se fane avec elles
 
On ferait des chansons utiles
A la société
 Pour en dénoncer les dérives
Et les absurdités
Comme tirer sur un oiseau qui chante
Une cartouche en plein coeur
Mais on fait des petites chansons hésitantes
Et on regarde ailleurs

On dirait des choses essentielles
Et de toute beauté
Comme on serait né avec des ailes
Ça serait pas compliqué
On aurait des mots qui touchent
 Et qui transpercent
Les traîtres et les menteurs
Mais on fait des petites chansons pour le commerce
 Et on tremble de peur

On tremble de peur
Et on tremble de peur

On serait des artistes immenses
Des divinités
Considérés comme une chance
 Pour l'humanité
Il suffirait qu'on apparaisse
 Pour que le monde soit heureux
Mais en fait, les gens nous aiment et puis nous laissent
Et c'est sans doute mieux


Francis Cabrel




Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 07:54

 



Il y a parfois des silences très subtil
Pour mettre fin à une histoire sans lendemain.
Amitié  fragile, ne tenant qu'à un fil,
Fil délicat qui se brisa soudain.

 L'amitié ne se met pas en cage
 Elle a besoin de liberté
 Il faut marcher vers d'autres rivages
 Et attendre les nouvelles marées...

Nous cheminerons vers d'autres plages
Permettant à nouveau de rêver
A de grands et magnifiques voyages
 Qu'il fera si bon partager

Mais tous les voyages ont une fin
Alors, viendra le temps de l'accostage
 Et le regard dans le lointain
Une larme coulera sur nos visages...
 
 
©Harmonia
 


 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 00:00



( il s'agit d'un survol, bien que le sujet mériterait être traité en profondeur. Je me suis efforcée de faire un condensé, en essayant de réunir un maximum d'informations en quelques lignes, afin de ne jamais oublier...)

 - L'esclavage a toujours existé depuis que les hommes sont organisés en société. Le travail a fait des uns des exploiteurs, et des autres, des esclaves.
Au moyen âge, l'esclavage existait déjà. Mais c'est au 16e siècle, avec la découverte de l'Amérique et la conquète du Nouveau Monde par les Espagnols, que l'esclavage s'intensifie.
Les premiers esclaves sont les indiens D'Amérique.
Puis les Hollandais, les Français, les Portuguais, les Espagnols et les Anglais font venir en Amérique des centaines de milliers d'esclaves noirs d'Afrique.

Vente publique d'esclaves

 C'est ce qu'on a appelé la "traite des noirs" , c'est à dire, le commerce et la déportation d'esclaves noirs. Parti de l'histoire longtemps occultée. Le sujet était tabou, car l'enseignement scolaire évoquait très peu l'esclavage  Il  fallut attendre, pour découvrir la réalité et l'ampleur du problème, et ce jour là, la honte, une honte indicible est née...
 Les photos témoignent de l'horreur... C'est pauvres gens étaient vendus comme de vulgaire marchandise. Battus, humiliés, déportés...


 
Au XIX siècle, la lutte contre l'esclavage est menée par les esclaves eux-mêmes. Dans tous les pays ( Etats-Unis, Martinique, Cuba, Honduras, Jamaïque )...ils se révoltent.
Dans les colonies françaises (Martinique, Guadeloupe et Guyane)  c'est un français, VICTOR SCHOELCHER, député  de la Guadeloupe,  qui a contribué à la "fin" de l'esclavage.
Dès 1842,  il en exige  "l'abolition immédiate". Il propose aux propriétaires d'esclaves une indemnisation pour leur émancipation. Le 27 avril 1848, il fait voter le decret d'abolition de l'esclavage. UN GRAND EVENEMENT !

C'est le 1er janvier 1863 aux Etats-Unis que fut proclamée la fin de l'esclavage, par le président ABRHAM LINCOLN, entraînant ainsi l'émancipation de 3 millions d'esclaves.
 Les noirs deviennent alors citoyens américains à part entière -   officiellement, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir...


émancipation

Aujourd'hui, L'UNICEF estime que 200 millions d'enfants (et des millions d'adultes) sont exploités dans le monde.

- L'esclavage moderne est présent au quotidien, il réapparaît dans l'immigration africaine, dans les ambassades moyen orientales, dans des ateliers clandestins asiatiques et jusque dans certaines franges de la bourgeoisie française..Dans tous ces milieux, on exploite des immigrants clandestins rendus dociles par la privation de passeport et la menace de prison.

 


Harmonia

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 00:00

 



Plus fort que la haine

  
- Livre de Tim Guénard paru en 1999. Ce livre relate l'enfance et la vie de l'auteur. Il s'agit d'un témoignage bouleversant, quelquefois insoutenable...Je vous le conseille vivement, car ce livre est un livre d'espoir, pour ceux et celles qui ont traversé dans leur vie des périodes dramatiques, en pensant que jamais ils ne se relèveraient,  que la vie pour eux était  fini . Il a su croire en un monde meilleur...



- Ce témoignage est une preuve vivante qu'il n'y a pas de situation désespérée, même pour des vies "cabossées". 
Un jour, tout a basculé... Il a su  sortir de la prison de la haine dans lequel il s'était enfermé, et pourtant... Son évolution est surprenante et reste un merveilleux témoignage,  un exemple de courage et de valeurs humaines insoupçonnées... Un des plus beaux, mais des plus douloureux livres que j'ai pu lire !


                                                                            

 

                                                                                                     


Harmonia



 
 
Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Littérature
commenter cet article
7 mars 2009 6 07 /03 /mars /2009 00:00




Ma Jeanne, dont je suis doucement insensé,
Etant femme, se sent reine; tout l'ABC
Des femmes, c'est d'avoir des bras blancs, d'être belles
De courber d'un regard les fronts les plus rebelles


 De savoir avec riens, des bouquets, des chiffons,
Un sourire, éblouir les coeurs les plus profonds,
D'être, à coté de l'homme ingrat, triste et morose,
Douces plus que l'azur, roses plus que la rose ;


 Jeanne le sait; elle a trois ans, c'est l'âge mûr ;
Rien ne lui manque; elle est la fleur de mon vieux mur,
 Ma contemplation, mon parfum, mon ivresse ;
Ma strophe, qui près d'elle à l'air d'une pauvresse,
 L'implore, et reçoit d'elle un rayon, et l'enfant
Sait déjà se parer d'un chapeau triomphant,


De beaux souliers vermeils, d'une robe étonnante ;
Elle a des mouvements de mouche frissonnante ;
 Elle est femme, montrant ses rubans bleus ou verts
Et sa fraîche toilette, et son âme au travers ;
Elle est de droit céleste et par devoir jolie ;
Et son commencement de règne est ma folie.

Victor Hugo

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 00:00



Parlez moi des roses,
Des roses et du printemps
De toutes ces belles choses
Qui font la beauté d'un moment.

Parlezmoi de l'oiseau
Bercé doucement par le vent
Posé sur un roseau
Ou chantant au bord de l'étang

Parlez moi des perles de rosée
Déposées comme diamants
Sur les fragiles orchidées
 Que la brise assèche en passant...

Parlez moi de toutes ces choses
Qui font de la vie un tableau si charmant.
Ou le tendre regard se pose
Avec joie et ravissement...
 

Harmonia

 
 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 00:00

 



- Vincenzo Bellini -
Artiste et compositeur


 - Né le          :    O3 novembre 1801 à Catane ( Sicile )

 - Décédé le :     23 septembre 1835 à  Puteaux ( Hauts-de-Seine)


-Bien que courte, sa vie est placée sous le signe de la chance. Il eut de nombreux succès auprès des femmes, et sa carrière artistique est le fruit d'heureux hasards et de succès.

Elevé à Naples, au conservatoire de San-Sébastiano, il eut pour maîtres de composition, Furno, Tritto et Zingarelli. Il n'avait pas encore terminé ses études qu'il faisait représenter sur la petite scène du conservatoire, un petit opéra intitulé Adelson e Salvinini, joué par trois de ses condisciples.

La fortune semble, dès ses débuts, le prendre en main, car il se vit presque aussitôt chargé d'écrire, pour le théâtre San-Carlo, le premier de naples, Bianca e Gernando, joué en 1826, par Rubini, Lablache et Mme Tosi, qui fut si bien reçu que Bellini fut imméditement invité à composé pour le théâtre de la Scala de Milan l pirati ( 1827), qui obtient un succès éclatant et qui montra à l'Italie qu'un grand compositeur était né.

Ensuite Bellini donna, la Straniera, Zaira et l Capuleti e i Montecchi. Sa renommé s'étendait chaque jour lorsqu'il revient à Milan donner son chef d'oeuvre, cette tendre, passionnée et délicieuse Somnambula, qui fit résonner son nom aux quatre coins de l'Europe. A la fin de cette année 1831, et de nouveau à Milan, il faisait représenter Norma, qui devait  être, avec la Somnambula, son chef d'oeuvre

Maria Callas, une des plus belles interprétation de Norma
 

- En 1833, Bellini donnait à Venise Sa Béatrice di Tranta, et c'est alors que sur l'initiative de Rossini, il fut chargé de composer un opéra nouveau  pour le théâtre-italien de Paris.
 Il vint donc en France, s'installa à Puteaux, où il écrivit l puritani, qui furent représenté en 1835 et qui obtinrent un succès éclatant. Le compositeur mourut quelques jours après. Bellini fut un musicien charmant, qui rachetait ce qui lui manquait, sous le rapport de l'instruction musicale, par une inspiration d'une fraîcheur et d'une grâce exquise et par un sentiment tendre et passionné.

- Bellini a été un fantastique auteur de mélodies, qui a influencé Frédéric Chopin. On peut lui reprocher une " légèreté" dans l'accompagnement de la mélodie, cependant cette façon de composer est justifiée et apporte à l'oeuvre de Bellini une homogénéité à l'abri de presaue toutes les critiques.
 Ses harmonies et orchestrations sont très simples , mais il excelle dans l'expression des sentiments tendres et mélancoliques. Norma est regardée comme son trimphe. Il a aussi inspiré Wong Kar-Wai pour la musique de son film: 2046.
                    
         
- Inhumé au cimetière du Père-Lachaise, il fut exhumé 40 ans après sa mort et ses restes transportés à Catane où il est enterré dans la cathédrale Sainte Agathe.
Le cercueil ayant transporté les restes, est exposé au musée Bellini situé dans la maison où il vécut à Catane.
 Le mausolée du Père-Lachaise est resté tel qu'il était aux premières obsèques. Pour l'anecdote, il avait été décoré de la Légion d'honneur peu avant sa mort, et la médaille, à son retour à Catalane, est venue orner la statue de Sainte Agathe dans la cathédrale.


Il composa onze opéras, parmi lesquels :

1830Les Capulets et les Montaigus  (Venise)

1831
La somnambule (Milan)

1831
 La Norma (Milan)

1835 : Les Puritains (Paris)

http://ww.jesuismort.com/






Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Biographie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci