Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 10:33
Sauvons les hérissons !

Malheureusement, nous ne pouvons que constater une triste réalité : le hérisson est en voie de disparition ! L'homme en est le responsable. L'agriculture intensive, la déforestation, le trafic routier, on fait de cet adorable petit mammifère une victime potentielle.

L'homme ce souci peu de ses choix et de ses conséquences... Il détruit ce qui lui était donné de respecter, de protéger.

Si nous ne faisons rien, nous nous réveillerons, mais il sera trop tard, nous n'aurons plus que nos yeux pour pleurer !

Amis des animaux, contribuons à changer les choses en signant la pétition, afin de préserver ce petit animal  (très utile) d'une disparition certaine. Si nous ne mettons pas fin à l'hécatombe, nous verrons beaucoup d'espèces mourir, et nous réaliserons, combien il aurait été utile de les protéger !

s.v.p, lancez et signez la pétition, afin de faire bouger les choses... L'union fait la force et plus nous serons nombreux plus les retombées seront positives !

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Protection des animaux
commenter cet article
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 08:27
Le cygne

 Le cygne

Poète : René-François Sully Prudhomme (1839-1907)

Recueil : Les solitudes (1869).

 

Sans bruit, sous le miroir des lacs profonds et calmes, 
Le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes, 
Et glisse. Le duvet de ses flancs est pareil 
À des neiges d'avril qui croulent au soleil ; 
Mais, ferme et d'un blanc mat, vibrant sous le zéphir 
Sa grande aile l'entraîne ainsi qu'un lent navire. 
Il dresse son beau col au-dessus des roseaux, 
Le plonge, le promène allongé sur les eaux, 
Le courbe gracieux comme un profil d'acanthe, 
Et cache son bec noir dans sa gorge éclatante. 
Tantôt le long des pins, séjour d'ombre et de paix, 
Il serpente, et laissant les herbages épais 
Traîner derrière lui comme une chevelure, 
Il va d'une tardive et languissante allure ; 
La grotte où le poète écoute ce qu'il sent, 
Et la source qui pleure un éternel absent, 
Lui plaisent : il y rôde ; une feuille de saule 
En silence tombée effleure son épaule ; 
Tantôt il pousse au large, et, loin du bois obscur, 
Superbe, gouvernant du côté de l'azur, 
Il choisit, pour fêter sa blancheur qu'il admire, 
La place éblouissante où le soleil se mire. 
Puis, quand les bords de l'eau ne se distinguent plus, 
À l'heure où toute forme est un spectre confus, 
Où l'horizon brunit, rayé d'un long trait rouge, 
Alors que pas un jonc, pas un glaïeul ne bouge, 
Que les rainettes font dans l'air serein leur bruit 
Et que la luciole au clair de lune luit, 
L'oiseau, dans le lac sombre, où sous lui se reflète 
La splendeur d'une nuit lactée et violette, 
Comme un vase d'argent parmi des diamants, 
Dort, la tête sous l'aile, entre deux firmaments.

 

René-François Sully Prudhomme.


 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 09:25

Touchée par le message, mais également par la beauté de l'interprétation, le partage m'a semblé naturel...

Repost 1
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 10:13
Le dernier des métiers
 
 
A quoi sert un poète, il faudrait me le dire,
Mais prendrez-vous le temps, seulement de me lire ?
Poète est, je le sais, le dernier des métiers
Ces travaux de l’esprit sont les plus mal payés !
 
Il se laisse emporter dans un tout autre monde
Une douce chaleur le frôle comme une onde
Un jour il se sent triste, il est là, sans ami,
Il commence une lettre et voilà pris le pli.
 
Il raconte sa vie ; il invente une histoire
Et puis cherche un lecteur à défaut d’auditoire
Il revit un voyage, en rêve, le poursuit,
Il cherche un doux visage, entrevu dans la nuit…
 
Il offre un peu de soi, pour essayer de plaire,
Et cette mise à nu n’attend pas de salaire.
Poète est, je le dis, « le plus fichu métier »
Mais il me plaît d’écrire, à quoi bon le nier…
 
Jalousie et mépris, parfois nés de l’envie
Jalonneront ma route et gâcheront ma vie.
Un sourire, un conseil, un encouragement
Me trouveront toujours en plein contentement.
 
Blanche Maynadier
 
 
 
 
 
 
Blanche Maynadier, reste mon poète de prédilection. Elle a su toucher le cœur des personnes recherchant l'authenticité, la simplicité et le talent.
Ce poème en est le témoignage...
 
Je ne peux que conseiller ses livres et recueils.
 

 

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 14:33

 

Je vous laisse "savourer" ce moment, où beauté et grâce sont réunies...

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Danse
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:55
Info pour les amis et visiteurs

 

 

Chers Amis et visiteurs,

 

J'ai longuement hésité avant de décider de modérer les commentaires qui me parviennent sur un article « Arnaque sur Orange »,  ( j'ai voulu les ignorer très longtemps). Mais, voyant les retombées de cet article et afin d'y mettre un terme, je me vois dans l'obligation de le supprimer !

 

 Je suis désolée et je prie mes amis et visiteurs, de bien vouloir m'en excuser. Cet article était un avertissement sur la stratégie de certains malhonnêtes, pour vous dérober des infos personnelles « rien à voir avec Orange, qui met en garde contre ce genre de pratique ». 

 

J'espère avec ce procédé mettre fin au problème, et conserver l'état d'esprit de mon blog... Merci de votre compréhension

 

©Harmonia Messidor

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 09:29
Quand l'amour n'est qu'un jeu

 

Je sais bien que de toi, j'aurais dû me méfier,

Car je sais que séduire est un peu ton métier.

Tous les deux, nous avons joué à nous aimer

Quand le jeu se termine, on ne doit pas pleurer...

Je ne saurai jamais jouer la comédie,

Car le rêve fait partie de la vie

Quand tu disais, je t'aime d'un air ému

Tu comprenais très bien que je ne jouais plus.

Pourtant, tu t'amusais à me faire trembler

Car ton jeu merveilleux était de me troubler.

Notre amour, je le sais ce n'était rien qu'un jeu

Mais un jeu dangereux que l'on ne joue qu'à deux.

Quand on a plus vingt ans, on veut se rassurer

 Et dans des yeux nouveaux, on cherche à se mirer

Quand on joue à se  plaire, il faut mentir beaucoup,

Hélas ! Un beau matin on ne joue plus du tout.

Il y en toujours un qui revient sur terre

Pendant que l'autre plane encore dans les airs.

Avec moi, je le sais, tu as toujours joué,

Cela te plaisait fort de te sentir aimé

Tu trouvais avec moi le véritable amour

C'est pourquoi je t'en veux et t'en voudrai toujours...

Car je t'ai dit je t'aime et c'était merveilleux

Moi je t'aimais vraiment ce n'était pas un jeu.

Pour la première fois, moi je ne jouais pas

C'était sincèrement que je t'ouvrais les bras...

Aujourd'hui tout s'écroule et mon cœur amoureux

Découvre à ses dépens que l'amour n'est qu'un jeu.

Il cherche à te cacher que tout lui est égal

Mais il souffre en silence et n'en  a que plus mal.

Si tu m'as apporté les joies de la passion

Tu viens de m'enlever toutes mes illusions.

Tu m'a blessé à mort au plus profond de l'âme.

Car en moi, tu n'as  vu rien d'autre que la femme...

 

 Blanche Maynadier

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 07:35

 

 

 

Ces temps-ci, Gaston filait un mauvais coton

Il avait de mauvaises fréquentations

Une bande de loubards sans foi ni loi

Pensant avoir tous les droits,

Chaque jour, lui faisait du chantage

Afin de l'emmener dans leur sillage...

Une abeille qui passait par là,

A l'oreille lui chuchota :

- Descendre une pente est toujours très facile

La remonter est beaucoup plus difficile...

N'oublie jamais que les conseilleurs

Ne sont pas toujours les payeurs.

Même si ce sont des conseils de polissons

Il te faudra assumer tes actions !

 

©Harmonia Messidor

 

Extrait de mon recueil :  « Pour un monde meilleur ». Il se compose en trois catégories : Poésies, - Pensées et réflexions et Histoires pour enfant 

Lien : 

https://www.edilivre.com/catalog/product/view/id/801903/s/pour-un-monde-meilleur-harmonia-messidor/

Repost 0
Published by Harmonia-messidor
commenter cet article
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 09:12
L'euthanasie

- Un sujet délicat et personnel, mais qui cependant, amène à bien des réflexions. L'avortement ou IVG est une loi qui autorise à donner la mort en début de vie (je ne reviendrai pas sur le sujet, puisque je l'ai déjà évoqué) et l'interdit en fin de vie, lorsque l'état d'un malade le justifie.

 Il faut avouer, l'incohérence de cette loi qui interdit l'euthanasie, en refusant à des personnes en fin de parcours, d'abréger leurs souffrances, afin de les aider à partir dignement.

Il ne s'agit pas d'accepter l'euthanasie à tout-va, avec les dérives quelles pourraient entraîner. Mais l'acharnement thérapeutique dont le corps médical  fait parfois preuve, est plus que discutable....

Lorsque la personne à évoqué le problème (avant sa maladie), par une demande écrite, ou en toute conscience auprès de son entourage, je ne vois pas en quoi cet acte peut-être illégal et refusé.

 L'euthanasie est un acte d'AMOUR, lorsque l'on sait qu'aucune thérapie ne pourra rien changer. Lorsque la personne souffre,  que son entourage est impuissant et témoin de son agonie.

Je vais même plus loin, je trouve malsain et égoïste, de vouloir maintenir en vie, un être cher, sous prétexte que l'heure n'est pas encore arrivée, tout en sachant que l'issue est irréversible... 

On abrège les souffrances animales, mais devenons hors-la-loi, lorsqu'il s'agit d'abréger celle d'un être aimé !

N'oublions pas l'IVG, votée au nom de la liberté des femmes... Une loi leur accordant le droit de donner la mort en début de vie...

 

Vous avez envie de parler d'un sujet qui vous tient à coeur et qui peut intéresser de nombreuses personnes, RV sur : 

 

http://www.change.org/fr

 

©Harmonia

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Actualités
commenter cet article
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 07:34
Les mains

 

Souviens-toi de tes mains brûlantes

Se posant sur ses mains tremblantes

Tes mains qui se voulaient sages

Caressant son beau visage

 

Tes mains dans ses cheveux

Dans un geste amoureux

Poursuivant leur voyage

Comme l'oiseau sans cage...

 

Tes mains douces, un peu farouches

Dessinant délicatement sa bouche.

Ce jour-là, une femme est née

Vos cœurs connurent la volupté...

 

Souviens-toi de vos mains unies

Par un beau serment pour la vie

Que personne ne devait briser

Qu'une autre main vint séparer...

 

©Harmonia.Messidor

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci