Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 15:48

 


- Pour avoir une complète connaissance de soi, on devrait également avoir conscience de la manière dont les autres nous preçoivent.
- Il apparait alors que ce que nous ne savons pas de nous-mêmes est justement ce que les autres ne savent que trop bien.
 Ce constat pose la question suivante : Vaut-il mieux ne pa savoir ?

                                               

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 09:14


George Sand artiste et écrivain

Née le 1er juillet 1804 à Paris

Décédée le 8 juin 1876 à Nohant


- George Sand est le pseudonyme d'Amandine Aurore Lucile Dupin, plus tard elle sera la baronne Dudevant. C'était un écrivain français, féministe avant l'heure; elle a écrit des romans, des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre, une autobiographie, des critiques littéraires, des textes politiques... C'est une artiste qui ne se consacra pas seulement à la littérature mais aussi à la peinture. Ce fut aussi une femme engagée dans le combat politique et elle participa dans le coulisses au gouvernement provisoire de 1848.

Sa vie

- Elle nait à Paris en 1804 mais passe la plus grande partie de son enfance à Nohant dans l'Indre. Ce séjour à la campagne la marquera et elle reprendra le thème de la vie à la campagne dans plusieurs de ses ouvrages ( comme dans << La Mare au Diable >>). En 1822, elle épouse le Baron Casimir Dudevant avec lequel elle aura deux enfants : Maurice (né en 1823) et Solange (née en 1828). Très vite elle quitte son mari et connait alors une vie amoureuse plutôt agitée.

- En 1831 paraît son premier roman << Rose et Blanche >> qu'elle a écrit en collaboration avec Jules Sandeau, son amant, de qui elle s'inspire pour son pseudonyme Sand.

- En 1833 et 1834, elle connait une liaison mouvementée avec Alfred de Musset dont elle tirera << Elle et Lui >>. Elle le quitte pour le Docteur Pagello. Plus tard elle connait Franz Liszt et surtout Frédéric Chopin avec qui elle vivra près de 10 ans (1838 - 1847). A Majorque, on peut visiter aujourd'hui la charteuse de Vallemossa où elle passa l'hiver 1838-39 avec Frédéric Chopin et ses enfants.

- En 1841 elle fonde avec Pierre Leroux la Revue Indépendante

- George Sand se lie à des démocrates comme Arago, Barbès ou encore Bakounine et se réjouit en 1848 de la chute de Louis-Philippe et de la fin de la monarchie de juillet affichant son engagement politique social et communiste. Après les journées de juin, elle se retire en 1851 à Nohant, contrainte d'écrire pour le théâtre à cause d'embarras financiers. Mais elle ne se cantonne pas à Nohant, voyageant en France (fréquents séjours à paris) ainsi qu'à l'étranger.

- Elle continue à mener une vie hors normes et agitée. Elles a d'autres liaisons amoureuses, se bat pour la défense des droits des femmes et pour ses idées politiques, se lie d'amitié notammant avec Flaubert et Théophile Gautier, fréquente les frères Jules et Edmond Goncourt.

- Elle n'arrête pas d'écrire jusqu'à sa mort en 1876. Elle décède à l'âge de 72 ans, à Nohant. Victor Hugo déclara le 8juin 1876 : << Je pleure une morte, je salue une immortelle ! >>

La maison de Georges Sand à Nohant (Indre)
Le salon

Le théâtre de marionnettes

La chambre où elle est décédée


La mare au Diable


Sand, Hugo, Paganini, Rossini, Liszt...

 

 12, rue George Sand, (ancienne rue Mallaquais) résidence parisienne, partagée avec son compagnon de l'époque  Alexandre Manceau.


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Biographie
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 00:00





Le froid arrive à grand pas, n'oublions pas nos petits amis les oiseaux, si fragiles et si beaux. Quelques nichoirs et mangeoires, graines, boules de graisse et nourritures variées feront leur bonheur. Certaines variétés ne mangent qu'au sol, par exemple le rouge gorge.

 Je mets donc au fond de leur "petite maison" des petites graines pour les oiseaux qui n'apprécient pas les "acrobaties", Surtout lorsque les boules commencent à être aux trois quarts vide, elles deviennent de véritable balançoires.

 Je ne conseille pas d'employer ma technique pour tous les oiseaux. La mésange s'adapte très bien, car elle grimpe sur la boule et picore sans difficulté. Mais les moineaux sont plus maladroits. Ils restent sur le plancher et parviennent à la boule en étirant le cou, ce qui semble très inconfortable, car lorsque la boule s'est allégée, elle devient un véritable boomerang. Il me semble préférable de les fixer, surtout pour certaines espèces !

Si je peux me permettre un conseil aux observateurs de ces si charmantes petites bêtes,  afin de jouir du  spectacle magnifique que nous offre les oiseaux, placez vos nichoirs (à l'abri des prédateurs !) à un endroit ou vous pourrez les observer  et même  les photographier.... (en évitant le rideau !...) Je vous laisse tout à votre bonheur en vous souhaitant qu'il viennent nicher au printemps.




                                                                                                      Harmonia
Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 16:17




 Pour un alexandrin
Ne faut-il pas douze pieds
 Pour ne pas boiter ? 
Pour un sonnet,
Deux quatrains et deux tercets.
Lorsqu'on n'est pas Voltaire
 Ni Verlaine, ni Baudelaire
 Lorsqu'on aime les mots
Faut-il s'appeler Rimbaud
Pour écrire quelques vers
 Sans  prétention littéraire.
 Les mots sont les voyages de la pensée
Si la forme n'est pas toujours respecté
L'imaginaire reste prioritaire
Pas besoin de dictionnaire
 Pour rêver de fleurs 
D'étoiles et de bonheur
Simplement laisser la poèsie
Comme une douce et belle amie
 Pénétrer votre coeur
 Et rêver de douceur...
  


 Harmonia


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 00:00

 



  Tu ne pouvais jamais dormir
Sans que j'invente pour ton plaisir
 Des histoires de magiciens
Qui font tout avec rien
Et j'inventais pour que tu dormes
Dans la chambre les soirs de pluie
Des crocodiles en haut-de-forme
Et des grenouilles en queue-de-pie
Et des fées à n'en plus finir
Et des fées à n'en plus finir

Il y avait la fée aux yeux mauves
 Que l'on regarde et qui se sauve
 Et la fée des vents de la nuit
Que l'on appelle mais qui s'enfuit
Et puis la fée dans la lagune
 Qui s'amuse à couper la Lune
En milliers de petits morceaux
Et qui les faits danser sur l'eau
 Et quant à la fée Carabosse
Elle t'emportait dans son carrosse
Et tu fouettais les cent chevaux
Jusqu'à la mer au grand galop
C'est alors que tu t'endormais
Moi doucement je m'en allais
Bercer mon coeur de ton sourire
Plein de rêves et de souvenirs
 Et de fées à n'en plus finir
Et des fées à n'en plus finir

Puis un jour tu as dû grandir
 Toutes les fées ont dû partir
Avec elle les magiciens
 Qui font tout avec rien
Et depuis pour que je m'endorme
 Dans la chambre les soirs de pluie
Quand les nuits sont trop monotones
Je repense à nos jours enfuis
 Et les fées à n'en plus finir
Se rappellent à mon souvenir

 Il y avait la fée aux yeux mauves
Que l'on appelle et qui se sauve
Et la fée des vents de la nuit
Que l'on appelle et qui s'enfuit
 Et puis la fée dans la lagune
 Qui s'amuse à couper la lune
En milliers de morceaux
Et qui les fait danser sur l'eau
Et quand la fée Carabosse
Elle est partie dans son carrosse
Elle a fouetté ses cent chevaux
Jusqu'à la mer au grand galop
Les enfants c'est fait pour grandir
Pour s'en aller vers l'avenir
En laissant derrière eux des rires
 Plein de rêves et de souvenirs

 Et des fées à n'en plus finir
Et des fées à n'en plus finir

 Yves Duteil

Ses textes de chansons pleines de douceur, de tendresse et de poèsie , ne me semblent pas être reconnus à leur juste valeur...


  
Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 00:00

 


 Ne laissons pas place à l'indifférence
Ouvrons les yeux
Semons les graines de l'espérance
Pour un monde généreux.
Des petits riens du quotidien
Un sourire, un petit mot :
- Bonjour,vous allez bien ?
La vie serait plus facile, plus légère
Si chaque matin en ouvrant nos volets
 On saluait son voisin.
Et  cette gentille dame isolée et un peu fatiguée,
Pourquoi ne pas lui apporter son pain
Afin  d'ensoleiller sa journée !
C'est avec mille et un petits gestes
 Mille et une petites attentions
 Que l'avenir peut-être plein de promesses... 
Certes ce n'est pas la seule solution,
Mais essayons d'être, un exemple pour la jeunesse.
En semant chaque jour
Cette petite graine d'espérance 
Nous ferons "pousser"
L'amour, la solidarité, l'amitié et la confiance. 
Ne dit-on pas que se sont les petits ruisseaux
Qui font les grandes rivières...

Harmonia
 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 23:00


 

 




Tel l'oiseau déployant ses ailes,
Tu t'envoles dans ta robe de dentelle
  Délicate et gracieuse
Te voilà enfin heureuse

Tu n'es plus que grâce et beauté
 Rêve et douce volupté.
Pour une belle harmonie,
 Ton corps est poésie

Tel le roseau au bord de l'étang

Bercé doucement par le vent

Ton corps ondule, frémit

Dans des gestes infinis...

 

Comme sorti d'un tableau de Degas

 Beauté et rêve de l'au-delà...

 


Harmonia
 
 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 23:00


Vous souvient-il de cette jeune amie,
Au regard tendre, au maintien sage et doux ?
A peine, hélas ! Au printemps de sa vie,
Son coeur sentit qu'il était fait pour vous.

Point de serment, point de vaine promesse :
Si jeune encore, on ne les connaît pas ;
Son âme pure aimait avec ivresse
Et se livrait sans honte et sans combats.

Elle a perdu son idole chérie :
Bonheur si doux a duré moins d'un jour !
 Elle n'est plus au printemps de sa vie,
 Elle est encore à son premier amour.


Marceline DESBORDES VALMORE




 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 23:00





Grandes ondes

La musique est le mouvement du son qui atteint l'âme pour en édifier la vertu. La musique est une loi morale.
 Elle donne  l'âme à l'univers, des ailes à la pensée, un envol à l'imagination, un charme à la tristesse et de la vie à toute chose.

Platon




La perfection

Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection

Auteur inconnu


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 23:00

                                                                                               
 - Caudebec-en-Caux (76) est une jolie petite ville située sur la rive droite de la Seine entre le Havre et Rouen. La commune fait partie du Parc naturel régional des Boucles de la seine normande.  Outre le plaisir de s'asseoir sur les bancs  pour regarder passer les bateaux, photographier les mouettes et les cormorans, les alentours sont très riches. Edifices religieux, Musées, sentiers de randonnées. Cet endroit réunit tous les charmes de la plus verte des régions de France. Sur la route des abbayes, c'est une contrée médiévale riche en souvenirs qui déploie autour de la Seine sa mosaïque de paysages et de trèsors. La perle du Val de Seine, comme on la surnomme ici !



 - L'église spectaculaire de Caudebec-en-Caux est faite d'une véritable dentelle de pierre. La magnifique église Notre-Dame de style gothique flamboyant, construite au XV siècle et au XVI siècle, était considérée par le roi henri IV comme l'une des plus belles églises de son royaume. Le clocher et le portail sont de style Renaissance italienne. A l'intérieur, on découvre les vitraux du XVIième siècle et l'orgue à tribune de pierre scultée de renommée internationale.



- Le Musée de la marine consacre une dizaine de salles à l'histoire de la navigation sur la Seine, de la construction navale ou des échanges commerciaux. L'on peut entre autres, y voir la dernière gribane en 1886 ou y apprendre comment se forme le mascaret.

- La maison des templiers du XIIième et XIIIième siècle abrite le musée Biochet, musée d'histoire et d'archéologie locale.
- La rivière Sainte Gertrude qui traverse la ville, pour se jeter dans la Seine.


Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Photos
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci