Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 23:00

f7kbt80n.gif

 

 

25003dg.jpg

 

 

f7kbt80n.gif

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 07:01

 

riesener.jpg

 

 

Dates importantes dans l'histoire des femmes en France

 

Les femmes durent accepter les conséquences de leur différence, que l'homme affirmait comme  preuve de son infériorité, la privant d'un certain nombre de droits. Considérées comme inférieures, infantilisées, traitées comme d'éternelles mineures, elles furent cantonner dans les charges du foyer et pour les plus pauvres d'entre-elle, exploitées dans les travaux les plus durs et ingrats.

 

 Aujourd'hui, si dans les textes, les femmes ont les même droits que les hommes, dans la réalité bien des inégalités subsistent : elles occupent encore majoritairement les emplois subalternes, donc moins payés; elles sont plus que les hommes victimes du chômage et de la précarité, et elles sont encore aujourd'hui souvent écartées du pouvoir et des postes à hautes responsabilités.

 

 

 

2l8c4xz

 

 

Sous l'ancien régime

 

- 1790   :    Les lois de la révolution : La femme a le même droit à l'héritage que les enfants du sexe masculin

 

- 1804   :       Le code Napoléon  Consacre l'incapacité juridique de la femme mariée :

- La femme, considérée comme mineure, est entièrement sous la tutelle de ses parents, puis de son mari.

- Restrictions sévères au droit de divorcer

 

- 1816   :      Suppression totale du divorce. 

 

(1848 : instauration du "suffrage universel" masculin)

 

- 1850   :    La loi Falloux oblige les communes de plus de 800 habitants à ouvrir une école primaire spéciale pour les filles.

 

1861 : Julie Daubié première femme bachelière)

 

- 1863   :       Victor Duruy, ministre de l'instruction publique, crée les cours secondaires pour jeune fille jusque-là interdits.

 

- 1874   :       Première loi tentant de protéger les femmes au travail : les femmes ne peuvent travailler dans les mines, ni travailler le dimanche.

 

 

- 1880   :      La loi Camille Sée organise l'enseignement secondaire féminin (il est différent de celui dispensé aux garçons) 

 

- 1881   :      Loi autorisant les femmes à ouvrir un livret de caisse d'épargne sans l'autorisation de leur époux.

 

- 1882   :      Lois Jules Ferry : l'école primaire est obligatoire et gratuite pour les filles comme pour les garçons. 

 

- 1884   :      Loi autorisant le divorce, aux mêmes conditions qu'en 1804. 

 

- 1892   :      Loi limitant la journée de travail à 11 heures pour les femmes. Il est interdit de les faire travailler la nuit (loi mal appliqué). 

 

 (1900 : Jeanne Chauvin, première femme avocate)

 

(1903 : Marie Curie reçoit le prix Nobel de Physique)

 

- 1906   :      Repos hebdomadaire pour tous les travailleurs 

 

- 1907   :      La femme mariée qui travaille a le droit de disposer de son salaire (mais pas gérer ses autres biens). 

 

- 1908   :      Libéralisationdu droit du divorce : il est autorisé, à la demande des deux époux, après 3ans de séparation de corps.

         

(1908 : Madeleine Brès, première femme à exercer la médecine)

  

- 1909   :      Loi instituant un congé maternité de 8 semaines sans traitement. 

 

- 1915   :      Les femmes disposent de l'autorité paternelle en l'absence du mari, et pour la durée de la guerre.

 

- 1920   :      Loi faisant de la contraception et de l'avortement un délit pénal.

 Les institutrices obtiennent l'égalité de rémunéreation avec les hommes.

 

110kisk

 

- 1924   :      L'enseignement secondaire est le même pour les filles que pour les garçons. 

 

- 1928   :      Loi instituant le congé maternité. 

 

- 1932   :      Création des Allocations Familiales 

 

( 1936 : Le gouvernement Léon Blum compte 3 femmes sous-secrétaires d'dEtat)

 

- 1938   :      Loi reconnaissant à la femme une "capacité juridique" restreinte : droit d"ester en justice", de témoigner, etc. 

 

- 1941   :      Le divorce est interdit pendant les trois premières années suivant le mariage; ensuite, sauf en cas de sévices graves répétés. 

 

- 1942   :      L'avortement est considéré comme un crime contre l'Etat, passible de la peine de mort.

 

- 1944   :      Une ordonnance d'Alger accorde aux femmes le droit de vote et le droit d'éligibilité.

 

 ( 1944 : Un des derniers pays d'europe à accordé  ce droit aux femmes)

 

 Les femmes sont admises dans les jurys d'assises.

 

- 1945   :      Rétablissement du divorce aux conditions de 1908.

 

(1945 : 34 femmes sont élues députées)

 

- 1946   :      Le préambule de la Constitution pose le principe de l'égalité des droits entre hommes et femmes 

 

- 1965   :      Réforme du régime matrimonial de 1804 : la femme peur gérer ses biens, ouvrir un compte en banque, exercer une profession sans l'autorisation de son mari.

 

- 1965   :      L'enseignement technique est ouvert aux filles

 

- 1967   :      Loi Neuwirth autorisant la contraception ; celle-ci sera remboursée en 1974

 

- 1970   :      La mère devient l'égale du père en matière d'autorité parentale.

 

- 1971   :      Loi rendant obligatoire l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes pour un même travail.

 

- 1974   :      Loi Veil autorisant l'IVG, sous certaines conditions.

 

- 1975   :      Libéralisation du divorce.

(1980 : Marguerite Yourcenar, première femme à l'académie française)

 

- 1983   :      Loi Roudy, interdisant toute discrimination professionnelle en raison du sexe.

 

- 1986   :      Circulaire légalisant l'emploi féminin pour les noms de métiers.

- 1990   :      Arrêt de la cour de cassation condamnant le viol entre époux

 

- 1992   :      Loi réprimant les violences conjugales et la loi sanctionnant le harcèlement sexuel au travail.

- 1999   :      Réforme de la constitution : la loi favorise l'égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives.

 

- 2000   :      Loi en faveur de la parité hommes/femmes en politique 

 

 

- Le féminisme parfois  décrié, reste cependant la base des changements, et de l'avancée des femmes dans l'histoire. Elles furent souvent  discréditées, afin de passer sous silence le résultat de leur lutte, et attribuer les lois votées à tel ou tel homme politique,en occultant la source...  Il leur fallut beaucoup de courage, de convictions pour revendiquer des lois permettant aux femmes d'obtenir une place dans la société. Les acquis sont cependant fragiles, il reste encore du chemin à parcourir... 

 

 

xw3qtrw1.gif

 

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 06:48

 

 

 

2el4l8h.jpg

 

 

Rappelle-toi, quand l'aurore craintive 

Ouvre au soleil son palais enchanté :

Rappelle-toi, lorsque la nuit pensive

Passe en rêvant sous son voile argenté ;

A l'appel du plaisir lorsque ton sein palpite,

Au doux songes du soir lorsque l'ombre t'invite,

Ecoute aux fond des bois

 Murmurer une voix :

Rappelle-toi

 

Rappelle-toi, lorsque les destinées

 M'auront de toi pour jamais séparé,

 Quand le chagrin, l'exil et les années

Auront flétri ce coeur désepéré ;

Songe à mon triste amour, songe à l'adieu suprême !

L'absence ni le temps ne sont rien quand on aime.

Tant que mon coeur battra,

Toujours il te dira

 Rappelle toi.

 

 Rappelle-toi, quand sous la froide terre

 Mon coeur brisé pour toujours dormira ;

Rappelle-toi, quand la fleur solitaire

Sur mon tombeau doucement s'ouvrira.

Je ne te verrai plus ; mais mon âme immortelle

Reviendra près de toi comme une soeur fidèle.

Ecoute dans la nuit,

Une voix qui gémit :

 Rappelle-toi.

 

 

Alfred de Musset

 

 

zx2lhd.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 23:00

02f7qd13  

2ed32f4

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 23:00

 

 

 Blanche Maynadier  :  Poète - Ecrivain et femme de lettres française

 

Née en 1923 à Molay (Jura)

 

Décédée le 18 novembre 2004 à Paris 

 

 Colombe

 

 

 

 

 - Ses parents, Georges Lavrut son père, cultivateur à Molay, Maria Bourges, sa mère épouse de Georges, attendaient un garçon, mais c'est une petite Blanche qui vit le jour. Paulette sa soeur aînée avait dix-huit mois lorsque Blanche vint au monde. A peine dix-huit mois plus tard ce fut  Genviève qui vint agrandir la famille. Les trois enfants, le travail dur et pénible de la ferme, eurent raison de la santé de Maria, qui fut atteinte de tuberculose et dut se séparer de ses enfants, afin de les protéger de la maladie.

 

 

Blanche Maynadier 010

 

 Blanche Maynadier

 

 

 - Blanche et Paulette furent placées chez les grands-parents maternels, qui âgés et fatigués ne purent accueillir Geneviève, de santé très fragile et demandant une attention particulière. Elle fut donc confiée à une personne du village.

 Quelques mois plus tard Maria décéda à l'âge de trente-trois ans des suites de sa maladie.

 Georges lavrut  envisagea une vie monastique, mais le supérieur lui rappela ses devoirs de père, et le renvoya à ses responsabilités et à sa vie paysanne.

 

 

Blanche-Maynadier-025.jpg

 

Grands-parents maternels

 

- La mère  de Georges Lavrut fut servante à Paris chez les Deboïldieu, (peut-être de la famille du musicien célèbre)  avec lequel elle eut deux enfants du fils qui l'aimait, mais qui n'eut pas la force d'affronter sa famille, et se résigna à épouser une femme de son rang.

 

 - Georges Lavrut, homme original, inventeur, écrivain se sentait du sang bleu dans les veines et n'eut de cesse de retrouver ce père mystérieux. La légende familiale dit qu'il n'atteignit enfin son but, que pour apprendre la mort au combat de son père,qui avait été promu capitaine.

 

 

Blanche-Maynadier-024.jpg

 Georges et sa seconde épouse Louise

 

 

- C'est après le décès de son épouse et son remariage avec Louise, que Georges reprit ses trois filles à la ferme. Blanche, qui avait très peu de souvenirs de sa mère, accepta sa nouvelle maman sans difficulté.

Georges aura plus tard trois enfants de Louise, Pierre, Paul et Marie.

 

  - La petite enfance, de Blanche ne se déroula pas dans la "normalité", son père qui attendait un garçon à sa naissance, la traita comme tel ! C'est aux champs qu'elle l'accompagnait, afin de faire travailler les chevaux, s'occuper des vaches, herser les terres labourées, rouler le blé, aider son père à poser les clôtures...

 

 

41826523.jpg

Malgré la rudesse du travail, et les intempéries, la petite Blanche, timide et réservée, acceptait résignée, la condition qui était la sienne. Elle exécutait les ordres... A cette époque on ne contestait pas la décision des parents !

Elle alla peu à l'école, uniquement lorsque le travail à la ferme le permettait, c'est-à-dire l'hiver.

 

- Elle publia en 2000 L'école des champs ou elle raconte si bien, cette période d'enfance, où elle assume des tâches de garçon, par tous les temps, dans la solitude et le silence...

 

 

Blanche-Maynadier-021.jpg 

Au premier rang à gauche, Blanche entourée de ses petits camarades de classe

 

 

- C'est épuisé  par le travail, les cinq ans de guerre, et sa condition de "bâtard", qu'il considéra comme une "tare", avec tout ce qui en  découlait en ce temps là, que Georges Lavrut décéda en 1937.

 

Blanche avait treize-ans, et malgré sa scolarité chaotique, elle obtint son Certificat d'études.

 

- Suite à la mort de leur père, les trois filles furent accueilli chez leur grand-mère, pédicure à Paris, une femme sévère et intransigeante, ne laissant que peu de liberté à ses petits enfants...

 

Blanche Maynadier 023-copie-1

Souvenir du 14 juin 1936 

 Croix de Morlay érigée par Georges Lavrut, témoignage de sa grande foi

 

- Blanche arriva dans cette ville lumière, avec ses illusions d'enfant, mais la réalité ne fut pas à la hauteur de ses espérances. Elle refusera l'emploi de << bonne à tout faire >>  que sa grand-mère semblait vouloir lui imposer, mais  porteur de trop de souvenirs douloureux dans l'histoire familiale. Blanche préférera un travail d'employée ou d'ouvrière. Il lui fallut cependant beaucoup de courage pour affronter les moqueries de ses camarades. Son accent du terroir, son look n'était pas celui d'une parisienne.

 

0140000000341435.jpg

 

- Elle a seize ans lorsque la seconde guerre mondiale fut déclarée, mais sa jeunesse lui permit de conserver une certaine insouciance. Elle qui vivait comme une petite sauvageonne, tourna la page de "l'école des champs" pour l'école de la vie.

C'est, Sous le ciel de Paris  qu'elle relate ses premiers émois, ses premiers amours, la rencontre d'un soldat américain et  son mariage manqué.

 

- Puis ce fut  Pierre, en stage à l'école des gardiens de la paix, qu'elle choisit pour mari.  Elle aura deux enfants, Monique (psychologue à Paris) et Martial (professeur de lettres), qui firent la fierté de Blanche. Elle s'instruira et se cultivera durant leurs études.

 

 Les années qui suivirent furent pénibles, les restrictions,  le caractère difficile de son mari aggravent les choses. Blanche tombe malade, elle pense mourir au même âge que sa mère.

 

Blanche-Maynadier-020.jpg

 Carte postale des 3 soeurs

 

- Cette période fut cruciale, elle consigne dans un cahier bleu, ( qu'elle cachera) ses souvenirs d'enfance qui deviendront plus tard  l'Ecole des champs . Ce fut en 1954, lors de sa convalescence en maison de repos, que Blanche, ayant enfin le temps de lire, découvre, Jocelyn  et Graziella de Lamartine, qui seront certainement le déclic dans sa vie de poète et d'écrivain.

 

- Au début elle écrivit en cachette afin d'éviter les railleries de son mari. Mais vivement encouragée par ses enfants, Martial professeur de lettres, décela un potentiel qu'il fallait encourager et Monique Psychologue, compris l'importance de son choix. Blanche dut cependant surmonter bien des difficultés, mais rien ne l'arrêtait, elle rebondissait sans cesse,  nul ne pouvait atteindre sa détermination. Elle  apprit à imposer ses choix.  Le temps passant,  elle s'affirma dans les milieux littéraires et gagna en confiance, commençant à accumuler de nombreux ouvrages.

 

img070.jpg

  Rose de Picasso

 

- Elle eut un jour l'idée géniale d'écrire à Picasso, se faisant passer pour une petite fille désireuse de dessiner des roses pour sa mère malade. Quelle ne fut pas sa surprise de recevoir peu de temps après, la jolie rose demandée, dessinée de la main de Picasso, qui n'avait pourtant pas la réputation d'un grand sensible... Elle fut confortée du pouvoir des mots, et plus jamais elle ne cessera d'écrire. Livres, poésies, chansons et histoires pour enfants, devinrent le but de sa vie. Pour publier son premier recueil de poésies Messidor, elle vendit à regret, la jolie rose de Picasso...

 

 

 12201-okYF5zRgKsOqhhfJ-s-.png

 

- Son cercle d'amis, poètes et écrivains s'élargit. Elle rencontra de plus en  plus de gens connus. L'on peut lire dans Le temps d'écrire son cheminement et les nombreuses anecdotes de son parcours d'écrivain-poète. Difficile d'énumérer ses  récompenses, tant elles furent nombreuses. Elle reçut plus de soixante coupes, 200 médailles et ne comptait plus les diplômes... Elle publia 25 recueils de poésies, écrivit des nouvelles et plus de soixante chansons.

 

- Son oeuvre fut reconnu, elle apprit à versifier, peaufiner, sans toutefois renoncer à sa poésie qui se voulait simple, mais profonde, chantant ses amours et l'attachement à sa terre jurassienne.

 

th generic fr 2

 

- Toute sa vie elle cultivera quelques lopins de terre, d'abord à Paris dans un jardinet, car son besoin  de semer, planter, récolter et travailler la terre était viscéral. Ce besoin l'amènera à nouveau dans le Jura, du printemps à l'automne. Son coeur était celui d'un poète mais également d'une paysanne.

 

 - Elle fut atteinte d'un cancer, et accepta son départ annoncé avec une certaine sérénité. Sa maladie fut plus difficile pour ses enfants, qui virent petit à petit la colombe s'envoler pour l'éternité. Elle décéda le 18 novembre 2004 à Paris. Elle repose  au Père-Lachaise dans le caveau familial.

 

 

2_Trousse_secours_5-copie-3.jpg

 

Blanche lors de dédicaces

 

 -

Je remercie chaleureusement Martial, de m'avoir permis de publier la biographie de Blanche, sa mère, que le destin ne m'a pas permis de rencontrer. Mon désir profond de connaître mieux ce poète-écrivain, que je découvris d'abord sur le net, puis dans son recueil de poésies MESSIDOR, recueil découvert dans de tels circonstances que je ne pus croire au simple hasard, mais à un signe du destin, que la suite me  prouva... La rencontre de Martial son fils, ne fit que  conforter mes pensées, comme une preuve absolue, que la blanche colombe veillait et guidait mes pas...

 

©Harmonia.Messidor

 

 

Blog de Martial,  dédié à sa mère, Blanche Maynadier

 

  http://le-parc-de-la-colombe.over-blog.com/

  

016

 

Lien :
Pour les personnes intéressées par les recueils
 de poésies de Blanche Maynadier, l'association :
le P.A.R.C : http://leparc.populus.ch/ 
 Martial Maynadier (fils de Blanche)  président actif de l'association.
 répondra à toutes vos questions.
Un lien permanent : - Blanche Maynadier -  figure dans la colonne de droite de mon blog.


 

 

 

 

Ses recueils de poésies (25)

 

Chants visuels, Messidor,

 

  A l'ombre d'un figuier, Fructidor...

 

Sa trilogie autobiographique 

 

L'école des champs, Le ciel de Paris et Le temps d'écrire

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Biographie
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 08:46



- C'est l'histoire de deux frères qui vivaient en parfaite harmonie dans leur ferme... Jusqu'au jour où... Un conflit éclata. Les deux frères vivaient du travail de leurs champs. Ils cultivaient ensemble et récoltaient ensemble. Ils avaient tout en commun.

Tout commença par un malheureux malentendu... Mais peu à peu le fossé se creusa, jusqu'au jour où il y eut une vive discussion... Puis s'installa un silence douloureux entre eux, qui dura plusieurs semaines.

Un jour quelqu'un frappa à la porte de Louis le frère aîné. C'était un homme à tout faire qui cherchait du travail... Il proposa ses services - Quelques travaux ou réparations à faire...? 

- "Oui lui répondit-il, j'ai du travail pour toi. Tu vois de l'autre coté du ruisseau vit mon jeune frère. Il y a quelques semaines, il m'a offensé gravement et nos rapports se sont brisés. je vais lui montrer que je peux aussi me venger. Tu vois ces pierres à coté de ma maison ? Je voudrais que tu construises un mur de deux mètres de haut, car je ne veux plus le voir".

 L'homme répondit : "Je crois que je comprends la situation". L'homme aida le visiteur à réunir tout le matériel, puis il partit en voyage, le laissant seul pendant toute une semaine.

Une semaine plus tard, lorsqu'il rentra chez lui, l'homme à tout faire avait déjà terminé son travail. Mais quelle surprise ! Louis fut totalement bouleversé. Au lieu d'un mur de deux mètres, il y avait un pont !

Précisément à ce moment, le jeune frère sortit de sa maison et courut vers Louis en s'exclamant -" Tu es vraiment formidable, construire un pont, après ce que je t'ai dit et fait ! Je suis fier de toi !

 Pendant que les deux frères fêtaient leur réconciliation, l'homme à tout faire ramassa ses outils pour partir.

"Non attend, lui dirent-ils. Il y a ici du travail pour toi". Mais il répondit : "Je voudrais bien rester, mais j'ai encore d'autres ponts à construire...

L'histoire peut sembler un peu naïve, mais c'est le symbole  entre le mur et le pont qui fait tout l'intérêt de ce récit...


 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Pensées
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 06:17

 

 

anhu_ressembl1_2.jpg

 J'ai découvert quelques drôles de photos... Afin de faire sourire les grands, et amuser les enfants, je vous les dédie à tous !

 

anhu_ressembl2_2.jpg

 Qu'en pensez-vous ?

anhu_ressembl3_2.jpg

 Le chien n'est-il pas le reflet de son maître  ?

anhu_ressembl5_2.jpg

 N'y a-t-il pas un certain mimétisme ?

anhu_ressembl6_2.jpg

 

C'est flagrant non ?

 

 

zxddguo7.gif

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Histoires - Poésies pour enfants
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 23:00


 

 

1237821531-dividers

 


Un jour peut-être

Nous deviendrons amis

Je vois déjà que tout s'éclaire du coté de la nuit 

Un jour, un jour peut-être

Tout l'univers sera pays

 Je vois déjà venir la fête ddu coté de la vie

 

Refrain

 

L'espoir à nos fenêtres

 L'espoir qu'un jour peut-être

Le soleil pourra se lever

Du coté de la liberté

 

Un jour peut-être

Bien au-delà de notre peine

Nous laisserons partir la haine

Du coté de la pluie

 

Un jour, un jour peut-être

Nous n'aurons plus de nostalgie

Le temps s'arrête dans ma tête

 Du coté de l'oubli

 

Un jour, un jour peut-être

Plus de soldat et plus d'orage

Nous n'irons plus jouer courage

 Du coté de la peur

 

Un jour, un jour peut-être

 Quand nous aurons brisé nos chaînes

 Je te dirai comment je t'aime

 Du coté de mon coeur

 

Un jour, un jour peu-être

Tout l'univers sera pays

Je vois déjà venir la fête

Du coté de la vie

 

 

Edith Butler


 

 

1236085911-animation1x9

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Chansons
commenter cet article
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 07:54

 

11jst40.jpg

 

 

 Cette photo est une photo pour illustrer l'article, ce qui suit, sont les peintures de Iman Maleki

 

 

 

 

 Iman Maleki

 

 

  Ce peintre de génie iranien né en 1976, est considéré comme le meilleur peintre réaliste du monde. Ses peintures sont aussi précises qu'un appareil photo de 10 mégapixels affirmet les spécialistes.

C'est en 1991 qu'il commence à prendre des cours avec pour professeur le plus célèbre peintre d'Iran, Morteza Katouzian.

Il remportera le prix Bouguereau et le Charman's Choise, lors du IIe concours intenational dit, Art Revewal Center.

 

Imam-Maleki.jpg

 

15t.jpg

 

img18.jpg

 

img19.jpg

 

Iman-Maleki.jpg

 

img20.jpg

 

 

(Merci à mon amie Jakeline)

 

 

370.gif

 

 

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Photos
commenter cet article
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 12:48



sl08lc.jpg

 

 

 

 

1236085911-animation1x9



C'est joli un poète

Qui dit avec de simples mots

 Les choses de la vie...

 Un sourire, une larme,

Dans le ciel un oiseau.

Le voilà qui écrit...

Et qu'il offre en cadeau,

Ses rêves et ses rimes...

Si tu ne comprends pas

Il s'en va...

 

110kisk

 

 C'est fragile un poète,

Il sait dire la vie,

Les peines et les joies.

Et si le chagrin quelquefois

 Par un soir de cafard

Ou un matin de pluie

Assombrit ses poèmes,

Oh ! ne lui en veut pas

C'est parce que

 Malgré lui,

Sans qu'il sache pourquoi

Ni vraiment d'où ils viennent

 Les mots pleurent

Au bout de ses doigts...

 

 

 

Simone Bonnaure

 

 

1236085911-animation1x9

 

Repost 0
Published by Harmonia - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci