Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 09:00
Avec les yeux du coeur

Avec les yeux du coeur j'ai revu ma jeunesse,

J'ai pris ma plume d'or et j'ai connu l'ivresse.

Les images les mots se sont entremêlés

Tout s'est mis à revivre en vers ciselés.

 

Ce charmant passe-temps a réjoui ma vie.

Très souvent le bonheur se nomme poésie...

Il fait si bon chanter pour le vent, le ruisseau,

Même si cela s'efface au fil de l'eau.

 

Je suis une colombe, un merle, une fauvette !

Peut-être un rossignol, ou rien qu'une alouette...

Que soient remerciés tous les illustrateurs

Ainsi que les amis qui se feraient lecteurs.

 

Blanche Maynadier

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 09:00
Mon chêne

Veux-tu connaître mon chêne ?

 Il n'en est pas de plus beau !

C'est lui qui chasse ma peine...

 

Ce colosse qui m'enchaîne

Se dresse dans un tableau.

Veux-tu connaitre mon chêne ?

 

Ce monarque de la plaine

Doit la vie à mon pinceau !

C'est lui qui chasse ma peine.

 

Sous son ombre souveraine

Se cache un petit roseau ;

Veux-tu connaître mon chêne ?

 

J'ai soigné la mise en scène !

Il se mire en un ruisseau.

C'est lui qui chasse ma peine...

 

De ce roi, je suis la reine

C'est mon bien, c'est mon joyau.

Veux-tu connaître mon chêne ?

C'est lui qui chasse ma peine.

 

Blanche Maynadier

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
11 septembre 2014 4 11 /09 /septembre /2014 08:00

ob_6a0d98_30989833pierrot-gif.gif

Il voulait changer le monde,

Il le trouvait immonde

D'autres bien avant lui

S'était fixé ce défi

Tous les hommes de paix

Etaient assassinés

Leur mort leur valait les honneurs

De quelques fins bonimenteurs...

En exemple on les citait

Et puis on recommençait...

La vie n'avait aucun prix

C'était une simple bouffonnerie...

Il avait perdu ses illusions

Mais non ses convictions.

Les marionnettes que nous sommes

Sauront enfin qui est l'homme !

 

©Harmonia

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 08:00
L'amour ne disparait jamais !

L'amour ne disparait jamais !

Je suis simplement passé dans la pièce à côté.

Je suis moi, tu es toi.

Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.

Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné.

Parle-moi comme tu l'as toujours fait.

N'emploie pas un ton différent.

Ne prends pas un air solennel ou triste.

Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été.

Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre

La vie signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.

Elle est ce qu'elle a toujours été.

Le fil n'est pas coupé.

Pourquoi serais-je hors de ta pensée,simplement parce que

je suis hors de ta vue ?

Je t'attends, je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin,

Tu vois tout est bien.

 

Henri Scott-Holland

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 07:32
Le plaidoyer de l'araignée

Pourquoi suis-je si laide et que veulent les Dieux,

Pour que mon traitement soit odieux ?

Je vis modestement à l'endroit le plus sombre,

Recluse et retirée en me cachant dans l'ombre.

 

Il suffit que je veuille un jour me promener,

Pour que l'un d'entre vous cherche à m'assassiner.

Pour ma part, je vous aime et souvent vous envie,

Je prie auprès de vous pour que chacun m'oublie.

 

Car enfin, regardez sans trop vous approcher,

Ma toile qui frémit, doucement se pencher.

Tissée artistement, dans le vide pendue.

 Elle reste au grenier, à la cave perdue.

 

N'est-elle pas unique, et marquant un arrêt

Ne pourriez-vous parfois y porter intérêt ?

J'ai le luxe en horreur, mais la veux confortable,

Son efficacité demeure incontestable.

 

Mon royaume est la nuit, il est la saleté,

Mais ne raillez jamais sur cette pauvreté.

Car dans chaque demeure où grandit ma famille,

Je nais dans vos chiffons et squatte la guenille.

 

Recherchant pour mon corps, toujours froid, la chaleur,

Dans vos douces maisons, introduite en voleur,

Je préfère affronter un orage qui passe,

Et vivre auprès de vous, même si j'en trépasse.

 

Pierre Blondel

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 07:57

 

img005.jpg

 

Ils peuvent être beaux

  Apaiser bien des maux

Parfois consolateur

Parfois accusateur

Rarement anodins,

Ils font leur chemin...

Les mots ont un pouvoir

Que l'on garde en mémoire.

Ils peuvent être enchanteurs,

Parfois, briser le coeur

Ils sont là, toujours présents

Blessure muette du temps...

 

©Harmonia

 

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 08:00
Il pleut...

 

Il pleut partout

Même dans mes yeux,

Et de mes souvenirs

Je vois s'enfuir

Le temps un peu flou

Où s'évaporent des baisers amoureux.

Mais que c'est con de ne plus s'aimer

C'est triste à pleurer.

 

Patrick Bonnet

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 09:00
Passion

Je voilerai le soir d'un halo d'opaline

La chambre sans éclat deviendra l'orient

Et nous aurons des nuits à l'amour si brillant

Qu'il se noiera dans l'eau d'une larme saline.

 

Car tout amour est court aux âmes passionnelles

Et l'horloge engloutit ce feu éblouissant,

Tout amour est secret et conjugue en passant

Au temps plus-que-défait les unions charnelles.

 

Renaîtront-ils les soirs de grandes certitudes

De mots magiques dits en gestes caressants,

Ressuciterons-nous nos coeurs incandescents

Sur les grèves sans fin trop lisses d'habitudes ?

 

Jetons un sort au temps qui détruit la promesse

D'être toujours unis malgré d'humbles erreurs.

A l'encre bleu de nuit j'imprime mes fureurs

Sur le gris de tes yeux, toi qui est mon ivresse.

 

Françoise Pitte

recueil de poèmes :

Le sourire innombrable des vagues marines

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 08:00
Voix mineures

Lorsque le jour a fui sur un adieu sévère,

Lorsque tu m'as quittée en riant de mon coeur,

Je vais bercer ma peine en écoutant le choeur

De l'ombre et la chanson d'un nocturne trouvère.

 

Les hiboux ont des voix mornes que je révère

Comme l'écho de mes sanglots mouillés de pleurs ;

J'ai fini par aimer, éparse dans les fleurs,

La note des crapauds aux clochettes de verre !

 

J'ai fini par aimer les nocturnes chansons.

Celle des chênes sourds et celle des buissons,

Graves appels d'amour jetés à la nuit brune.

 

J'aime jusqu'à souffrir tous ces cris au rebut

Jusqu'à l'appel sinistre, odieux et sans but

Des pauvres chiens errants qui hurlent à la lune !

 

Isabelle Sandy

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 08:00

img080.jpg

 

 

Je suis Lady, une fille du midi

Vous comprendrez comme moi,

 Le Nord n'est pas mon climat.

 Afin de fuir les intempéries 

Je me réfugie devant la cheminée 

 En regardant les flammes danser

 J'y vois le soleil de mon pays.

 

Je suis Lady une fille du midi 

Abandonnée, mais recueillie 

Par des maîtres qui m'ont accueilli

 Dans leur belle  Normandie

 

Chaque matin, à huit heures et demie 

 Je  caracole dans les herbes folles

Délogeant parfois une bestiole

Qui se pensait tranquille et à l'abri.

Débusquée elle file  dans les fourrés,

 Terrorisée, pour vite si cacher,

Remerciant le ciel d'être toujours en vie

 

Je suis Lady une fille du midi

Abandonnée, mais recueillie

Par des maîtres qui m'ont accueilli

Dans leur belle Normandie

 .

 C'est dans la forêt de Saint-Wandrille

Que quelques lapins un peu taquins

Me regardent d'un petit air malin

Rassurés de voir la belle Lady...

 Ici pas de chasse à la bécasse

Au faisans ou aux rapaces

 C'est formellement interdit !

 

Je suis Lady, une fille du midi

Abandonnée, mais recueillie

Par des maîtres qui m'ont accueilli

Dans leur belle Normandie

 

L'hiver, lorsque dehors le froid sévit, 

Je rentre très vite me réfugier

Dans le salon près de la cheminée,

 Heureuse et sans aucune nostalgie.

Qu'importe le pays ou la région

 Lorsque l'amour est dans la maison

C'est le coeur seul, qui devient ma patrie.

 

Je suis Lady une fille du midi

 Abandonnée, mais recueillie

 Par des maîtres qui m'ont accueilli

Dans leur belle Normandie

 

 

  ©Harmonia

 

Elle s'est endormie le 17 juillet 2014 à midi et demi.

 

 

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Poésie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci