Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2008 3 17 /12 /décembre /2008 16:10
 


Johannes BRAHMS 
Artiste, chef d'orchestre et compositeur Allemand
 
Né le     :  07 mai 1833 à Hambourg
Décédé le :  03 avril 1897 à Vienne



Hambourg en 1836

- Johannes Brahms est né dans les bas-fonds de Hambourg, en Allemagne le 7 mai 1833. Son père, Johann Jakob, était musicien, d'abord médiocre et itinérant pour la plus grande partie de sa carrière mais qui finit par obtenir un poste de de contrebassiste à l'opéra de Hambourg.
Voyant que Johannes était intéresé par sa musique, son père lui fit donner des leçons de piano et rapidement son fils fit d'admirables progrès. A l'âge de 14 ans, lors de l'un de ses premiers concerts en public, Johannes y a inclus une de ses propres compositions.
Comme aucun prince ne devint son protecteur et que sa famille était pauvre, il a dû gagner sa vie de façon pénible.Dans sa jeunesse, il devait jouer du piano dans les bordels du port de mer où des femmes et les marins le traitaient comme un objet de jeu.
Comme conséquence, ses relations avec les femmes furent toujours "aigres" - du moins c'était son avis pour expliquer son aversion chronique pour le mariage.



- D'autre part, il gagnait sa vie en faisant des arrangements de pièces légères qu'il publiait sous différent pseudonymes. Pendant ce temps il s'imposait comme compositeur pianiste.
En 1853, ses premierss succès survinrent alors quil était en tournée de concerts avec le violonniste Hongrois Edouard Remenyi. Celui-ci le présenta au célèbre violoniste Joseph Joachim qui fut impressioné par le jeune homme; ce fut le début d'une amitié qui allait durer pour la vie.
A son tour, Joachim le présenta à Franz Liszt et à Robert Schumann. Sa rencontre avec Liszt ne se déroulera pas bien; n'aimant pas la musique de Liszt, Brahms s'endormit pendant que Liszt jouait.


Brahms en 1853

- Schumann fut un fervent admirateur de Brahms. Il déclara dans son journal le 30 septembre 1853:  <<  Brahms est venu me voir (un génie). >>
 Il ajouta dans un article intitulé << nouvelles voies >> - << Brahms sera une valeur sûre pour donner l'expression la plus élevée et la plus noble aux tendances de notre époque, non pas graduellement mais spontanément tout comme Minerve qui émana tout fin prêt de la tête de Zeus. >>
Les premières oeuvres que Brahms présenta au compositeur, incluant ses trois sonates pour piano, représentant l'apogée que Brahms atteindrait en regard du romantisme progressif, la tendance de l'époque. Par la suite Brahms développera un style qui sera un long prolongement des formes traditionnelles.

Clara épouse de Schumann

- Il devint l'ami de la famille Schumann, mais Schumann fut interné jusqu'à la fin de sa vie. Clara, son épouse et Johannes Brahms furent affectés de le voir dans cet état. Mais Clara ne savait que faire de la passion toujours grandissante de Brahms. Durant cette période, il lui écrivit  : << puisse Dieu me permettre aujourd'hui...de vous répéter avec mes propres lèvres que je meure d'amour pour vous. >>
 Bien que Brahms ait connu d'autres amours, jamais il utilisera de tels mots pour quelqu'un. Lorsque Robert Schumann meurt en 1856, Clara doit décider de sa réponse. Pendant les quarantes années qui suivirent Clara et Brahms restèrent  amis,  liés dans un respect mutuel,  mais cependant dans une relation étrange, indéfinissable et incontournable...
Brahms à 30 ans
- Coté caractère, Brahms était brusque et sardonique la plupart du temps. Quiconque visé par ses flèches souvent assez pointues, s'en rappelait. Après une soirée de sarcasmes à l'endroit d'amis dans un café qu il quitta, mais retourna pour ajouter << Si j'ai oublié d'insulter quelqu'un je m'en excuse. >>
 En 1881, il se laissa pousser les favoris ce qui allait donner naissance à  l'individu barbu qui nous est familier sur les photos. Dans sa jeunesse, il était svelte, cheveux blonds, yeux bleus, traits doux et élégant, il n'a cependant jamais perdu son regard chaleureux et occasionnellement espiègle. Il possédait des amis loyaux des deux sexes et de tout âge, et en retour, il leur était loyal.
Brahms au piano

Brahms devint le héros de ceux qui dénigraient le radical Wagner. Même si il n'est pas celui qui entretenait la querelle, Brahms fut cependant celui qui l'initia, et ce, par inadvertance.
En 1860, lui, Joachim et quelques autres dressèrent un manifeste qui critiquait l'école progressive. Visant principalement Liszt, il était prévu de recueillir plusieurs signatures avant d'être rendu public. Les journaux s'en emparèrent, alors que le document ne comportait que quatre signatures dont celle de Brahms et Joachim; la situation fut perçue comme étant une vendetta personnelle de Brahms contre Wagner. Ceci n'empèchera pas Brahms de rendre une visite de courtoisie à Wagner en 1864. Ce sera la seule et unique rencontre. Quoique charmant et gracieux de sa personne, Wagner attaquera plus tard Brahms dans une publication. Plus Brahms devenait célèbre plus ses ennemis devenaient féroces. Régulièrement  les Wagnériens organisaient des équipes de fauteurs de trouble pour perturber les prestations de Brahms.

Brahms sur ses vieux jours


En mai 1896, il apprit la terrible nouvelle de la mort de Clara Schumann qui était malade depuis quelques temps. Prévoyant cette situation, il a composé Quatre chants sérieux dont il ne put jamais se résigner à entendre. Quoique prévisible, la mort de Clara le boulversa. Durant quarante ans, leur amour à été tissé de frustration et d'incertitude, mais tout en la soutenant.
Il se précipita pour assister à son enterrement et, lors de sa mise en terre, il attrapa une grippe qui ne voulut plus guérir. Finalement il consulta un médecin qui découvrit que brahms souffrait d'un cancer du foie dont le stade était assez avancé; la même maladie qui avait emporté son père. On ne le mit pas au courant de cette situation mais certainement qu'il savait comment interpréter la fatigue et la douleur toujours croissante. Il meurt le 3 avril 1897,  à l'âge de 63 ans.

Buste de Brahms


Tombe de Brahms

Il a reçu de nombreuses distinctions d'Allemagne, d'Autriche et d'Angleterre
1873 : l'ordre Maximilien de Bavière des sciences et des arts 
1877 : La médaille d'or de la société Philarmonique de Londres
1886 : La présidence d'honneur de la Tonkünstlerverein à Vienne
1889 : La crosse royale de l'ordre impériale autrichien de Leopold
1889 : La "Liberté" de Hambourg
1889 : Il est membre d'honneur de la Maison de Beethoven à Bonn
1895 : Il est récipendiaire de L'ordre autrichien des arts et sciences.
1876 : Il décline le titre de docteur Honoris Causa de Cambidge, ne voulant pas
effectuer le voyage en Angleterre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Harmonia-messidor - dans Biographie
commenter cet article

commentaires

Moni 20/12/2008 01:28

Cette biographie était particulièrement intéressante, j'ai beaucoup apprécié, moi-même je suis musicienne et maintenant j'écris avec 'la musique des mots' sur mon blog. Amitiés

Harmonia-messidor 20/12/2008 15:36


Je suis très heureuse de pouvoir modestement contibuer à un complément d'informations avec les biographies de certains musiciens...Mais il existe également la
musique des mots...Bonne journée. Amicalement


B.secret 19/12/2008 07:12

J'aime les gens qui donnent de leur savoir...
Je n'ai pas très grande culture,même si je connais bien sure ce compositeur....
Mais lire sa vie,c'est un plus,un intérêt.
Merci de ce travail,je sais combien,il faut le temps pour faire ce genre de chose....
Juste moi.........

Harmonia-messidor 20/12/2008 16:34


Nous avons tous besoin de se rafrâichir un peu la mémoire, car j'oublie également certaines choses que les biographies m'aident à mémoriser, et lorsqu'un auteur,
un compositeur m'intéressent particulièrement, j'achète le livre afin d'approfondir les informations...Bonne fin de journée.


DACAIO 18/12/2008 23:02

bonsoir ma douce amie - merci pour ton com et ton amitié ... j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ton article sur brahms car c'est un compositeur qui m'a donné du fil à retordre pendant mes années "piano" hihihihi bisous

Harmonia-messidor 20/12/2008 16:11


Lorsqu'on est dans l'apprentissage, on ne perçoit pas encore le bonheur à venir ! Mais la musique est le langage universel, le langage des sons et non des
mots...Mais comme dirait Muriel...hihihi, il faut du temps pour le comprendre ! Bises mon amie.


BATAILLOUataillou reine marie 18/12/2008 10:57

superbe biographie qui a dû demander un travail fou.
je connaissais un peu sa musique pour avoir hérité de quelques un de ses disques à la mort d'amis qui adorait le classique.

Harmonia-messidor 18/12/2008 19:57


Merci Reine. Oui c'est assez long, car il faut rechercher photos et documents, mais j'aime la musique et les livres, alors, les biographies sont un plaisir...
Bonne soirée


christel/seuleaumonde 18/12/2008 07:51

très bel article ! bravo ! bisous du jeudi , christel
nb: l'album devrait être livré ce matin si la poste ne me fait pas de galère ... je vous tiens au courant ...

Harmonia-messidor 18/12/2008 19:53


Merci, J'espère que la poste ne t'a pas fait de galère et que ton album est arrivé ! Bises.


anne laure 17/12/2008 19:37

merci pour cette belle biographie
gros bisous
anne laure

Harmonia-messidor 17/12/2008 20:03


MMerci Anne Laure, J'aurais aimé
me rendre sur ton blog (si tu en a un), mais malheureusement c'est impossible, alors,  je te laisserai un petit mot sur tes coms. Bises


Danielle 17/12/2008 17:00

Superbe cette biographie de Johannes Brahms, quel plaisir pour nous chère Harmonia. Hop, déjà éditée et classée avec "les grands". Cette jeunesse très pénible qu'il a connue (hélas, tout le monde n'a pas la chance d'avoir "un protecteur" pour faciliter les choses) lui a transmis une sensibilité extrème. Son talent est immense. Sa vie non plus n'a pas du être simple, 40 ans d'un amour fidèle mais si étrange n'ont pas non plus agrémenté son caractère. Mais il était loyal et c'est une qualité si respectable, essentielle. Par contre, à l'âge de 30 ans, quel bel homme, avec ce regard espiègle qui devait en faire tourner des têtes. Elle a eu de la force de caractère la jolie Clara ! Bon, voila que je dévie du sujet, alors j'arrête. Gros bisous chère Harmonia. Merci des efforts que tu fais pour notre plaisir.

Harmonia-messidor 17/12/2008 20:21



Oui, c'est toujours intéressant de découvrir les oeuvres et la personnalité de ces "grands" hommes, mais très frustrant de ne pouvoir en dire beaucoup plus, il y
aurait  tant de choses à ajouter ! Mais une biographie reste un "condensé"... J'espère que ça permettra, (aux intéressés) éventuellemnt, d'acheter les livres afin de
compléter  ce survol...Je te souhaite une très bonne soirée. Grosses bises.



Présentation

  • : Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • Le blog de Harmonia : Pour un monde meilleur
  • : Mon blog se veut avant tout un lieu de partage, d'écoute, de tolérance et de respect. Il se compose de poésies, de biographies, de pensées et réflexions...
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Appréciation

 

2ad8d915

Lisabuzz.com parle de Pour un monde meilleur : Alors là, franchement, c est du caviar, du web-caviar pour être exact ! Pour un monde meilleur regorge de traits d esprits et de perles linguistiques... D ailleurs, peut-on parler de Blog, alors qu il s agit, à n en pas douter, de grande litterature ? Le Nord Ouest a enfin trouvé son nouveau Victor Hugo en la personne de Harmonia.messidor. Ca va être dur de faire mieux. pourvu que ca dure ! signé http://blog.lisabuzz.com

Petite info

Mon blog n'a aucune prétention littéraire, simplement l'envie de partager avec vous, mes réfexions, mes pensées et parfois mes indignations...

Je remercie cependant LISABUZZ pour son commentaire plein d'humour...

Copyright

copyright 6

00040706

Photo

8y0t7jh8.jpg

Texte Libre

 

 

 

oiseaux

 

 Certaines photos,trouvées sur le net

ne sont peut-être pas libres de droits

  Si toutefois, il s'avérait que l'une d'elles

est échappée à ma  vigilance, veuillez

 m'en informer afin de la supprimer

le plus rapidement possible. Merci